webleads-tracker

Industrie

Un réseau d’entrepreneurs bénévoles au service de l’entrepreneriat

Un réseau d’entrepreneurs bénévoles au service de l’entrepreneriat

Premier lauréat 2015 du Réseau Entreprendre® Auvergne, David CHARNIER, repreneur de la SARL CHASSAING à Courpière, débute bien sa carrière de chef d’entreprise. Il se voit attribuer un prêt d’honneur de 50 000 € et bénéficiera du parrainage d’un adhérent pendant 2 à 3 ans.


Entreprendre® Auvergne, des chefs d’entreprise au service des futurs entrepreneurs

Présidée par Pascal Brunel, président du groupe SIBIM et dirigée par Hélène Griveaud, l’association Réseau Entreprendre® Auvergne, compte aujourd’hui 104 membres chefs d’entreprises bénévoles.  Réseau Entreprendre Auvergne définit sa mission ainsi : « Contribuer à la réussite de nouveaux entrepreneurs significativement créateurs d’emplois et de richesses. » et propose deux moyens d’actions : l’accompagnement par des chefs d’entreprise et l’aide au financement sous forme de prêts d’honneur, qui jouent un effet de levier auprès des autres financeurs.

Depuis une dizaine d’années l’association a accompagné plus de 100 entrepreneurs, contribuant ainsi à créer ou sauvegarder plus d’un millier d’emplois dans la région et pas moins de 115 pour la seule année 2014 avec 17 lauréats. Pour 2015, David Charnier est l’un d’eux.

De l’emploi salarié à la reprise d’entreprise

David Charnier en rêvait depuis longtemps déjà, il l’a fait : reprendre ou créer une entreprise est un projet qu’il a longuement mûri avant de se mettre en recherche d’une opportunité. Sa rencontre avec Monsieur Chassaing a été déterminante : « L’entreprise est saine, il voulait vendre pour partir à la retraite et son entreprise correspondait à ce que j’appelle une entreprise à taille humaine. Avec 10 salariés cela reste une entreprise de type familiale. » 

Attaché de Direction et chargé d’affaires dans une entreprise thiernoise depuis 16 ans, David Charnier repère très vite le potentiel de développement de cette entreprise qui fabrique et monte des charpentes métalliques, des portails, rampes, passerelles, garde-corps…, et pose de la menuiserie aluminium : « Cela peut aller de la construction d’un bâtiment en entier avec fabrication en atelier et pose sur le chantier à des travaux de serrurerie grâce à une grande polyvalence des salariés.  On est aussi souvent sur des travaux de chaudronnerie industrielle ».

La serrurerie chaudronnerie Chassaing travaille à 70% pour les professionnels et à 30% pour les particuliers dans un zone géographique de proximité : Thiers, Ambert, Clermont-Ferrand. Et si la concurrence est très présente sur ce secteur, David est confiant en une entreprise pérenne, présente sur le marché depuis 1982 et « très bien cotée, avec un personnel compétent et qualifié. »

Il explique ainsi la décision du jury pour l’octroi de ce prêt : « c’est la qualité du projet qui a été décisive me semble-t-il : j’ai fait un bon choix avec la reprise de l’entreprise Chassaing qui est saine et puis je pense que j’ai aussi une certaine capacité à convaincre parce que je crois vraiment au potentiel de cette entreprise».

Se lancer, et après ?

David Charnier a déjà compris qu’un chef d’entreprise ne navigue pas « à vue » et qu’il doit savoir se projeter dans l’avenir pour développer son activité. Pour l’heure, l’avenir c’est « progresser c’est sûr, voire doubler le chiffre d’affaires d’ici 2 à 3 ans » pour pouvoir embaucher en privilégiant la formation des jeunes par l’apprentissage : « Dans nos métiers il nous faut être polyvalents. Je vois bien avec les intérimaires combien c’est compliqué aussi je souhaite former en interne, former des jeunes dans le moule de l’entreprise et les garder». David Charnier souhaite aussi développer la fonction « études » qui n’existe pas dans l’entreprise : « On a envie de mettre en place un bureau d’études car chaque chantier est spécifique et on externalise cette partie fonction. Du moins on réfléchit à cela. » Ce « on » inclus son associé car, s’il est seul aux commandes de l’entreprise, David a un partenaire financier qui est bien plus que cela : «C’est plus qu’un associé, c’est un ami de longue date, il y a de la confiance entre nous. Il croit en la qualité du projet. » Christophe Chaleil, est aussi chef d’entreprise. Il a su l’accompagner dans cette nouvelle aventure tout comme les deux « anges gardiens » que sont Messieurs Genevrier et Pena qui n’ont pas été avares de conseils et de soutien dans le montage du projet.

Cet esprit d’entreprise partagé explique pourquoi David Charnier se sent à l’aise au sein du réseau Entreprendre® Auvergne qu’il a connu par un ami : « J’ai connu ce réseau un peu par hasard. C’est un ami chef d’entreprise qui m’en a parlé. Il m’a amené à la soirée des lauréats et cela m’a paru d’un grand intérêt. J’ai donc sollicité Réseau Entreprendre Auvergne pour pouvoir bénéficier d’une aide et j’ai obtenu 50 000 euros.. Du point de vue trésorerie c’est très important, de quoi démarrer sur de bonnes bases. »

David apprécie également l’accompagnement individuel d’un chef d’entreprise « parrain » qui sait le conseiller « C’est un grand avantage ; je vérifie tous les jours combien c’est important. Chaque fois que je l’appelle il est tout de suite là, il m’apporte une aide concrète, en temps réel. »

Et surtout «  Ce soutien que l’on reçoit de la part d’autres chefs d’entreprises correspond entièrement à mon état d’esprit. Je suis dans ce moule. C’est comme au rugby, que j’ai pratiqué longtemps. C’est un esprit d’équipe : au rugby, quand on est trop âgé pour jouer on entraîne les plus jeunes. »

Et quand on lui demande si, comme au rugby, il se sent l’âme d’un futur coach d’entrepreneur il répond, sans l’ombre d’une hésitation « Ça me plairait oui. Ce qu’on a reçu on aime le donner à son tour. C’est la suite logique des choses. »

A propos de Réseau Entreprendre® Auvergne :

42-44 rue Georges Besse 63 100 CLERMONT-FERRAND
Tél : 04 73 92 85 11
Voir le site internet
Voir l’article dans le Journal de l’éco


Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !