webleads-tracker

Commerce

Un Zest de Gourmandise sur une montagne de talent

Un Zest de Gourmandise sur une montagne de talent

Mathieu Arthaud vient d’ouvrir sa pâtisserie chocolaterie dans le centre commercial La Rotonde de Boisvallon-Ceyrat


Pour Mathieu Arthaud, l’idée de revenir à Clermont-Ferrand et d’ouvrir sa pâtisserie, remonte à loin. C’est désormais chose faite depuis le 21 novembre 2014 avec Zest de Gourmandise. Le parcours du jeune chef de 32 ans est sans fautes. Après un apprentissage en pâtisserie, il passe 10 ans comme chef pâtissier dans plusieurs hôtels haut de gamme à Courchevel, sur la Côte d’Azur et en Corse. « J’ai eu la chance de travailler avec de beaux produits, j’ai beaucoup appris. Mais je me disais qu’un jour je ferais quelque chose ici, chez moi à Clermont ».

Classiquement, Mathieu Arthaud envisageait pour sa première boutique, une installation en centre-ville. Ce qu’il visite ne l’enchante guère. De plus, le chef renferme dans ses valises, un concept qui nécessite une configuration particulière. « Je voulais absolument créer un labo vitré pour que les clients me voit travailler. Je n’avais pas envie de me sentir caché. Et ça, ce n’est pas possible si la cuisine se trouve dans une cave ».

Finalement la clef, le chef pâtissier la trouve au centre commercial La Rotonde Boisvallon- Ceyrat. « L’opportunité s’est avérée excellente. J’ai une surface de 100 m², les avantages du flux des 10 000 clients par semaine du supermarché, une boutique de plain pied, accessible, mon labo ouvert… Les clients viennent beaucoup me parler parce qu’ils sont surpris par ce concept, cette proximité. Des caisses, ils nous voient bouger dans le labo, ils sentent les odeurs de chocolat ». Justement, à la production, ils sont deux, Mathieu Arthaud et son pâtissier. Leurs spécialités ? Des pâtisseries bien sûr, mais aussi des chocolats, macarons, confiseries, glaces et déclinaison de biscuits. « On fait tout, insiste le chef. Je ne fais pas de concessions sur la qualité de la matière première. Mon chocolat est artisanal, fait à la main. Oui cela prend plus de temps, mais je ne veux pas travailler autrement ».

Je voulais absolument créer un labo vitré pour que les clients me voit travailler. Je n’avais pas envie de me sentir caché. Et ça, ce n’est pas possible si la cuisine se trouve dans une cave.

Depuis le mois de janvier, Mathieu Arthaud a mis en place des cours de pâtisserie, ouvert à tous, mais limité à six personnes. Pendant ce délicieux créneau hebdomadaire, Mathieu Arthaud transmet ses secrets de réussite de la tarte au citron meringuée, des macarons ou encore ses astuces pour un gouter parfait.

Zest de gourmandise a déjà trouvé ses adeptes. Produits de qualité, boutique spacieuse, une chocothèque avec des plaquettes à dévorer… Après avoir réalisé de belles ventes pendant les fêtes, le chef vient d’embaucher une deuxième vendeuse et projette de former un apprenti. L’idée d’inaugurer d’autres Zests n’est pas loin pour Mathieu Arthaud, ce jeune chef-pâtissier de 32 ans, débordant de talent.

Ouvert du mardi au dimanche
 


Un article de Sarah Patier Kangni

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !