webleads-tracker

Information économique locale

RH & Management

Une démarche innovante pour l’insertion des jeunes en situation de décrochage scolaire

Une démarche innovante pour l’insertion des jeunes  en situation de décrochage scolaire

Pour lutter contre le chômage des jeunes en situation de décrochage scolaire, la Région Auvergne-Rhône-Alpes soutient la méthode «Intervention sur les Offres et les Demandes» (IOD) mise en œuvre par l’association Transfer. Soit un investissement d’un million d’euros.


Cette démarche vise à accompagner et insérer sur le marché du travail les quelques 6000 jeunes qui quittent chaque année le cursus scolaire sans diplôme et qui ne trouvent, par la suite, aucun emploi.

Le pivot de l’accompagnement est la proposition d’opportunités d’emplois variés.
Cette méthode a été créée dans les années 80.

L’intervention sur les offres et les demandes cherche à s’affranchir des préalables et des prérequis pour privilégier la mise en relation directe et répétée des personnes (avant tout victimes d’un déficit de réseau professionnel) et des entreprises.
C’est bien la proposition d’opportunités d’emplois variés qui constitue le pivot de l’accompagnement, la mise en situation de travail étant sa porte d’entrée.

Quant aux « freins sociaux » trop facilement mis en avant, leur traitement peut être réalisé pendant l’emploi plutôt qu’en amont, en lien avec les travailleurs sociaux du territoire.

Leurs besoins coïncident avec ceux des entreprises

« Au total, c’est près d’1 million d’euros qui va être investi par la Région pour permettre de venir en aide à des milliers de jeunes qui n’ont actuellement aucune perspective d’emploi. Nous sommes aujourd’hui les premiers en France à expérimenter la méthode IOD sur les jeunes en situation de décrochage scolaire et à faire le pari que leurs besoins coïncident avec ceux des entreprises, ce que les premiers retours d’expérience tendent à démontrer », déclare Béatrice Berthoux, Vice-présidente de la Région Auvergne-Rhône-Alpes déléguée aux Lycées.



Un article de Maud LAURENT

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !