webleads-tracker

Information économique locale

Immobilier

Une nouvelle forme de colocation voit le jour

Une nouvelle forme de colocation voit le jour
Habiter un lieu autrement

Face à l’augmentation croissante des prix de l’immobilier, les investisseurs se tournent vers d’autres solutions pour répondre à la demande des habitants. Même si le marché immobilier reste attractif dans notre région, les villes attirent de plus en plus d’acquéreurs et le concept du coliving y fait son apparition.


La hausse des prix des loyers dans les grandes villes françaises et même dans les capitales européennes mène les personnes à la recherche d’un logement, à se tourner vers le coliving.

Le principe est né dans les années 2000 aux États-Unis. Le concept est de proposer des logements entre l’hôtel et la colocation traditionnelle avec des services partagés.

Cette offre se développe, car le public est lui aussi différent. L’offre séduit des étudiants, des jeunes actifs, des personnes seules qui désirent partager un logement, des personnes divorcées, ou des seniors.

Le concept du coliving est naît de l’idée d’espaces de travail partagés. Si le coworking est aujourd’hui démocratisé, le coliving n’en est qu’à ses débuts. Cette nouvelle forme d’habitat partagé répond à un besoin réel.

« C’est encore très marginal, il y a encore deux ans, cela n’existait pas ici, mais il va se développer », relève Patrice Garde, vice-président de la Fnaim du Rhône.

Le concept du coliving émerge depuis 2018 sur le territoire
L’habitat partagé du coliving offre en plus de la colocation traditionnelle, des espaces communs et un studio séparé pour chaque résident. Mais aussi des services supplémentaires inclus dans le loyer (conciergerie, laverie, salle de fitness, café-bar, salle de jeux…).

Les résidences de coliving se spécialisent aujourd’hui et proposent des services liés à certaines thématiques (culinaire, bien-être, sportive…) Le coliving s’adapte à tous et permet d’offrir un logement confortable en habitat partagé avec des personnes ayant les mêmes centres d’intérêt. Il s’agit en quelque sorte d’une colocation 2.0.

La plupart des locataires vivant en coliving aujourd’hui sont des personnes recherchant un logement pour une durée assez courte de 10 à 12 mois en moyenne. De nombreuses raisons poussent les locataires à intégrer un logement sur une courte durée.

Recherche d’appartement, avoir un logement temporaire le temps que sa résidence principale soit terminée, étudiant ou salarié en mutation…

Le concept du coliving offre donc de belles perspectives et une certaine flexibilité s’inscrivant dans l’avenir de l’immobilier en répondant aux besoins de demandes de logements des locataires. Et si les résidents sont aujourd’hui principalement constitués de particuliers, demain, les entreprises se tourneront sûrement vers ce concept novateur. En effet, si le logement fait partie du package avec l’offre d’emploi, les employeurs auront beaucoup plus de facilités à convaincre et à recruter de nouveaux collaborateurs en pleine mutation professionnelle.



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

À lire aussi

Si vous avez aimé ce site,
partagez le !