webleads-tracker

Commerce

À la Compagnie des Sens à Villeurbanne, les huiles essentielles sont bio et la responsabilité sociétale de l’entreprise est au premier plan !

À la Compagnie des Sens à Villeurbanne, les huiles essentielles sont bio et la responsabilité sociétale de l’entreprise est au premier plan !

La Compagnie des Sens, c’est avant tout une société hybride, peu commune sur le marché concurrentiel des huiles essentielles bio. Théophane de la Charie, son fondateur, est un réel éco-entrepreneur. Il place la transmission de savoirs-faire avant la notion de business et souhaite mettre les propriétés des huiles essentielles à la portée de tous.


De Madagascar à la France

L’histoire de la Compagnie des Sens commence au cœur de la brousse, au sud-est de Madagascar. Théophane part pour une mission humanitaire de 2 ans au sein du foyer Tanjomoha pour jeunes handicapés. Il en revient transformé par sa découverte des huiles essentielles, et constate alors l’ignorance concernant ce sujet en France. En effet, si le marché de l’aromathérapie bénéficie d’une croissance à deux chiffres depuis 2011 (+ 13% par an), l’offre de conseils ne suit pas. Théophane décide alors de créer la Compagnie des Sens avec, pour mission principale, la simplification de l’utilisation des huiles essentielles.

Une réponse pour chaque question posée

« Les internautes peuvent retrouver des fiches simplifiées avec des informations claires et précises pour chaque huile essentielle. Les caractéristiques biochimiques, physiques et organoleptiques de chacune sont également mentionnées » précise Amélie Chaveron, chef de projet webmarketing et communication de la Compagnie des Sens. Le site internet de la société se démarque des sites classiques, où seule une partie boutique est proposée. Dès la page d’accueil, un moteur de recherche invite le visiteur à saisir son problème. Les huiles essentielles permettent de soigner tous les maux du quotidien puisqu’elles sont, entre autres, antibactériennes, antalgiques, anti-inflammatoires, stimulantes ou apaisantes… « Nous répondons aussi aux messages envoyés via le site ou les réseaux sociaux en 30 à 60 minutes en semaine » complète Amélie.

« Nous vous rendons ce que la nature vous offre »

La qualité des produits proposés est aussi essentielle. Chaque huile présente sur la boutique est rigoureusement contrôlée. « Nos deux experts en biochimie analysent dans le détail chaque fiche technique avec leur chromatographie. Ils vérifient que chaque composant est présent au bon pourcentage. Bien sur, toutes nos huiles essentielles sont certifiées AB » commente la jeune chef de projet. « Notre crédo est simple : ce que la nature vous donne, la Compagnie des Sens vous le rend. »

La jeune start-up est également attentive à la sensibilastion de ses clients : « Nous ne vendons pas d’huile de bois de rose, car l’exploitation de cette huile est source de déforestation massive. Ce ne serait pas éco-responsable que de la proposer à la vente ! » s’exclame Amélie.

La mission sociétale de l’entreprise ne s’arrête pas là. Depuis sa création, 33% des bénéfices sont reversés à des œuvres sociales, dont 10% au foyer Tanjomoha de Madagascar.

« Les missions de l’homme doivent être en accord avec ce qu’il est »

L’équipe de la Compagnie des Sens est composée de neuf personnes aux profils différents mais ayant en commun la passion de leur travail et surtout de l’humain. « J’ai choisi de travailler ici car je cherchais une alternance dans une start-up axée développement durable et centrée sur l’humain. Je m’épanouis totalement dans ce milieu » commente François Phelip, l’assistant d’Amélie. Celle-ci renchérit : « Ici, ce qui prime c’est l’épanouissement dans le travail. Nous misons sur le talent de chacun, ses missions doivent être en accord avec ce qu’il est. Théophane est très présent, toujours à l’écoute. »

Des projets à venir

En février 2016, la société fêtera ses deux ans d’existence. De nombreux projets sont en cours pour toujours améliorer le service rendu à ses clients. « Depuis mardi, nous proposons aussi 18 huiles végétales bio. 200 synergies destinées au domaine de l’aromathérapie sont aussi mises en ligne. Prochainement, il y aura une partie consacrée aux soins cosmétiques naturels » confie Amélie.

Des embauches sont prévues : deux opérateurs techniques et deux alternants en informatique et communication.



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !