webleads-tracker

Institutions, collectivités

#UP’hero, pitchez comme vous voulez

#UP’hero, pitchez comme vous voulez

Avec #UP’hero, les « pionniers » du Nouveau Monde viennent d’inaugurer le premier Pitch apéro Clermontois, Un rendez-vous mensuel ouvert à tous eux qui veulent trouver un auditoire devant lequel présenter leur projet et rencontrer des partenaires pour le porter.


Pitch mode d’emploi

On peut venir avec son film, son diaporama, sa démo, son site en ligne ou son appli en cours de développement sur son smartphone. On peut aussi venir les mains dans les poches, improviser, se lancer en aveugle dans un numéro d’équilibriste du verbe, se la jouer timide débutant ou orateur consacré. L’important est de présenter son projet devant un auditoire  dont on ne connait pas forcément la composition mais qui est venu pour écouter. La seule règle imposée est la durée du pitch : 1’30 chrono.

Inutile de dire qu’il faut être synthétique et bien maîtriser son sujet, ce que tout porteur de projet doit savoir faire. Car moins de 2 minutes pour convaincre des investisseurs potentiels, recruter des collaborateurs, des partenaires ou des clients c’est ultra court. Un seul principe : aller à l’essentiel.

L’origine du pitch

Dans le milieu des startups, le pitch est un format très courant. L’idée vient des USA et peut-être même de Hollywood car, ainsi que le veut la légende (mais est-ce vraiment une légende ?) un scénariste que le hasard avait placé dans un ascenseur avec un réalisateur aurait profité du bref moment passé avec lui pour faire le « pitch » de son scénario et le convaincre d’en faire un film. Le principe a fait recette depuis : imaginez que vous vous trouviez par hasard avec une personne clé pour le développement de votre projet, celle-là même qui ne vous accordera jamais un rendez-vous. Vous saisissez cette chance pour lui présenter votre projet. Vous n’avez pas plus d’une minute pour le convaincre de vous recevoir. C’est de là que vient le terme « Elevator Pitch » et la création de ce format de rencontre entre investisseurs, développeurs, créateurs, influenceurs, acteurs économiques.

Un seul principe : expliquer rapidement ce que l’entreprise propose, son positionnement et son marché, montrer ce que son projet a d’unique et d’original et bien entendu, en quoi il réponde à un besoin identifié.

“Pitcher”, c’est donc savoir séduire ses futurs clients, ses futurs investisseurs en leur donnant un parfait résumé de sa startup.

#UP’héro, pour construire son réseau

Pour les entrepreneurs débutants le plus difficile n’est pas de concevoir un projet mais bien de sortir de l’isolement. Souvent le passage de l’idée au projet dépend de sa capacité à se créer en peu de temps un réseau avec lequel il va interagir. C’est ce petit coup de pouce que les pionniers de Auvergne Nouveau Monde ont décidé de donner aux jeunes porteurs de projets en mobilisant largement autour de ce concept de pitchs apéros, rencontre entre ceux qui veulent présenter leur projet et ceux qui viennent les écouter.

Un test grandeur nature pour les “pitchers” qui son accueillis avec bienveillance mais sans complaisance et peuvent recevoir en retour conseils et critiques constructives sur leur présentation.

Réveillez le UP’héro qui sommeille en vous l

Huit « pitchers » se sont lancés dans l’exercice mardi dernier pour le premier #UP’héro organisé par les pionniers d’Auvergne Nouveau Monde et Epicente Factory à Clermont-Ferrand. La formule semble séduire puisque pas moins de 70 participants se sont rendus à la première édition dans un esprit d’échange et de partage.

Parmi les “pitchers”, des jeunes surtout et 2 filles seulement, venues présenter un projet de “start-up week-end”, une compétition en équipe pour créer, en 48 heures, son entreprise. Le pitch leur a permis de lancer un appel à bénévolat et de recherche de lieu car, si le projet vient d’être labellisé, tout reste encore à faire.

Les autres projets présentés , et c’est tout l’intérêt du format des pitchs apéros, sont aussi divers qu’originaux.

– création d’un  incubateur d’idées ( hébergé par Epicentre) avec un poste d’animateur régional et une plateforme web pour mettre en relation porteurs de projets et prestataires ;

– promotion d’une plateforme de co-voiturage pour faciliter le développement des circuits courts : le principe est de mettre en relation des personnes s’approvisionnant chez les même producteurs pour aller ensemble chercher ses produits ou optimiser les trajets ;

– Lancement d’une marque automobile Auvergnate ou plutôt redémarrage d’une marque auvergnate, Chappe_et_Gessalin, créé en 1966

– Mise à disposition des petits clubs de foot d’une plateforme pour commenter en direct les matchs de foot afin que ceux qui  ne peuvent y assister soient connectés, Score it. L’appel est lancé auprès des 2 millions de licenciés qui peuvent être intéressés pour commenter en direct ou pour suivre les matchs auxquels ils ne peuvent  pas assister.

–  création d’un site web pour  la commercialisation  en ligne d’un complément alimentaire issu d’un champignon, l’inonotus obliqus que l’on trouve en Auvergne.

Digisquare, est un calendrier  des événements numérique et bonnes adresses que son auteur Bordelais souhaite développer dans d’autres villes. Il espère que son “pitch” aura convaincu des bénévoles Clermontois.

– promotion d’une plateforme pour établir des classements sur tous les sujets possibles grâce à un outil de sondage en ligne. Actuellement la fréquentation de 11 millions de visiteurs par mois augure un développement sans surprise.

Seul point commun entre tous ces “pitchers”,  leur degré d’implication dans leur projet : tous ont su expliquer comment leur est venue l’idée de leur startup, souvent l’expression d’une passion, d’un loisir pratiqué par eux-mêmes. C’est leur histoire et l’auditoire s’y est reconnu.

Prochain UP’héro le 23 jun à 19h à Epicentre Factory, 5 rue Saint Dominque à Clermont-Ferrand

En savoir plus : http://www.auvergne-nouveau-monde.fr/

 

 

 

 



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !