webleads-tracker

Actu

Valoriser le patrimoine lyonnais

Valoriser le patrimoine lyonnais
L’église Saint Nizier à Lyon

Après ce weekend « journées du patrimoine », une autre bonne nouvelle arrive pour les monuments de Lyon. Plus de 11 millions d’euros seront mobilisés d’ici à 2024 pour réaliser des restaurations de statues, d’églises ou encore des aménagements de sites classés au patrimoine de l’Unesco.


La 4e convention patrimoine entre l’Etat et la Ville a été présentée mercredi dernier avant d’être soumise au vote des élus lundi puis signée dans la foulée.
Ce sera le cas notamment de l’église St Nizier dans le 2e arrondissement de Lyon, de l’ile du Souvenir à la Tête d’Or ou encore des deux statues symbolisant le Rhône et la Saône, situées sous le monument dédié à Louis XIV sur la place Bellecour qui seront restaurées et placées définitivement au Musée des beaux-arts.

Quant à la statue de Louis XIV, elle sera prochainement enlevée pour être totalement restaurée. Aucune date n’a cependant été annoncée, ce projet ne faisant pas partie de la convention patrimoine.

« Faire découvrir et faire vivre le patrimoine, soutenir et valoriser l’engagement citoyen ».

Jean-Dominique Durand, adjoint du maire en charge du patrimoine, et Michel Prosic, directeur régional des affaires culturelles Auvergne-Rhône-Alpes, ont rappelé ce qui a été réalisé dans le cadre des trois premières conventions.

Ainsi, de 2008 à 2016, 30 millions d’euros ont été dépensés, l’Etat ayant investi 10 millions. Et de souligner le but de cette collaboration : “Faire découvrir et faire vivre le patrimoine, soutenir et valoriser l’engagement citoyen”.

Cette convention 2019 – 2024 est une “convention de consolidation”, comme tient à le préciser l’adjoint au maire. Pour se faire, des “critères de priorisation” ont été établis : “Viser l’achèvement des restaurations ; privilégier les logiques de site ; saisir les opportunités financières liées au mécénat privé ; garantir un équilibre entre patrimoine religieux et patrimoine profane ; et porter l’attention sur les espaces publics”.



Un article de Maud LAURENT

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !