webleads-tracker

Institutions

Vignoble beaujolais : la Région signe un plan de relance éco

Vignoble beaujolais : la Région signe un plan de relance éco

La Région Auvergne-Rhône-Alpes a signé, vendredi 8 décembre dernier, un plan de relance économique pour le vignoble beaujolais et dégage 3,5 millions d’euros pour soutenir cette activité.


Jean-Pierre Taite, vice-président délégué à l’Agriculture, à la Viticulture et aux Produits du terroir, et Béatrice Berthoux, vice-présidente déléguée aux Lycées, étaient dans le Beaujolais ce vendredi 8 décembre pour signer un plan de relance économique du vignoble Beaujolais. La Région apporte un montant de 3,5 M€ pour une enveloppe globale de 5 M€ comprenant l’aide du Département du Rhône (1 M€) et des EPCI.

Ce plan, qui a pour objectif de relancer la dynamique économique du vignoble, s’articule autour de 4 axes majeurs :

Restructurer et moderniser le vignoble en relançant l’investissement et en assurant la transmission du patrimoine viticole
Restaurer l’image et renforcer la notoriété du vignoble
Dynamiser les ventes par un renforcement des actions de commercialisation
Accompagner et former les professionnels dans la définition de leur stratégie d’entreprise

« Le beaujolais est un joyau de notre région qui est un grand territoire viticole. Il mérite qu’on soit à 200% à ses côtés. C’est l’objectif que nous nous fixons : investir massivement dans le beaujolais, pour le tirer vers le haut et lui permettre de retrouver son image de marque et toute sa notoriété. » Laurent Wauquiez, président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes

Depuis la mise en œuvre du Plan Beaujolais, 81 dossiers ont été accompagnés pour un montant total de subventions de 672 000 €. Ces aides ont notamment permis d’investir dans du matériel (acquisition de broyeurs, effeuilleuses…), ou encore de soutenir des actions de conseil destinés à développer des stratégies d’entreprises. Par ailleurs, avec les aides du Département, l’accent est mis sur l’investissement matériel.

Grâce à la mise en place d’un guichet unique voulu par Laurent Wauquiez, les démarches administratives sont simplifiées pour les porteurs de projets. En effet, il ne suffit que d’un seul dossier de demande de subvention pour recevoir un paiement unique effectué par la Région.

« Le plan Beaujolais s’inscrit dans une démarche partenariale forte qui s’est construite grâce à la participation de représentants des différents maillons du vignoble et de l’ensemble des financeurs contribuant aux actions inscrites dans ce plan. » explique Jean-Pierre Taite, vice-président délégué à l’Agriculture, à la Viticulture et aux Produits du terroir.

 

Source : Région Auvergne-Rhône-Alpes



Communiqué de presse

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !