webleads-tracker

Le journal de l'éco -

Édition Puy de dôme

Numérique, Informatique & Télécom

15 start-up lauréates du «Concours French IoT» de La Poste

15 start-up lauréates du «Concours French IoT» de La Poste

La Poste révèle le nom des 15 start-up lauréates de son « Concours French IoT » consacré aux objets connectés. Ce concours fait partie du programme d’innovation « French IoT » lancé par La Poste, réunissant des grands groupes, des acteurs régionaux et une communauté de 180 start-up, tous connectés au Hub numérique de La Poste. Les 15 start-up élues, qui participeront grâce à La Poste au prochain Consumer Electronics Show© de Las Vegas, bénéficieront d’un accompagnement pour développer leurs projets.


Pour sa 3e édition, le « Concours French IoT » de La Poste a permis de sélectionner 15 start-up développant des projets liés aux objets connectés dans 4 catégories : Smart Home & Smart City, bien-être au travail, santé, transport et mobilité individuelle.

Les 15 start-up gagnantes ont été sélectionnées sur plusieurs critères : caractère innovant de leur projet, pertinence du modèle économique et qualité de l’équipe.

Cette phase d’évaluation a été conduite grâce, notamment, à l’expertise des 5 grands partenaires de La Poste participant au « Programme French IoT » :

  • Altarea-Cogedim, pour la catégorie Smart Home & Smart City
  • Le Fonds Recherche & Innovation de la Fédération Hospitalière de France, dans la catégorie de la santé
  • Malakoff-Médéric dans la catégorie du bien-être au travail
  • La RATP et la MAIF dans la catégorie du transport et de la mobilité individuelle.

 

Le programme French IoT, un véritable accélérateur de business

Les lauréates du « Concours French IoT » bénéficieront d’un dispositif d’accompagnement personnalisé au sein du programme French IoT leur permettant de développer leurs projets et de se préparer à participer au CES© de Las Vegas en janvier 2018. Ce programme comprend :

  • Un « Bootcamp » d’une semaine à partir du 28 août 2017, organisé en partenariat avec le Hub Institute et les équipes de Docapost IoT1, afin de présenter leurs projets et favoriser les synergies au sein de la promotion French IoT.
  • Du coaching personnalisé lors des « Start-up days » mensuels pour développer toutes les facettes de l’activité et se préparer au CES© 2018.
  • Un stand d’exposition au prochain CES® du 9 au 12 janvier 2018 à Las Vegas.
  • Un accès gratuit d’un an au Hub Numérique de La Poste pour le développement de nouveaux services.
  • Une expérimentation grandeur nature de leur solution avec La Poste ou avec le partenaire de leur thématique.

 

 

 

15 start-up qui intègrent le « Programme French IoT de La Poste »

Catégorie Smart home & Smart city (Sponsorisée par Altarea-Cogedim)

  • 42 Factory (Atmotrack, 1ère cartographie haute définition de la qualité de l’environnement en temps réel.) Qarnot computing (1er radiateur numérique utilisant des micro-processeurs embarqués comme source de chaleur.)
  • AI Mergence (E4 : un robot gardien intelligent et autonome de son logement.)
  • Eisox (Tête thermostatique intelligente permettant d’adapter l’effort de chauffage dans son lieu de vie.)

Catégorie Bien-être au travail (Sponsorisée par Malakoff Médéric)

  1. Acloud (Protection acoustique suspendue pour espaces ouverts, en forme de nuage.)
  2. Orosound (Ecouteurs anti-bruit sans fil, qui améliorent le bien-être et la productivité au bureau.)
  3. Kiplin (Expériences connectées à destination de la qualité de vie au travail, de la prévention santé, du parcours patient et de l’éducation.)

Catégorie Santé (Sponsorisée par Fonds FHF) Diabeloop (Système médical intégré pour lutter contre le diabète de type 1.)

  • Medicus (Start-up basée à Vienne, qui convertit les résultats des bilans sanguins en une expérience visuelle, facile à comprendre avec des recommandations pratiques.)
  • Apitrak (Solution simple pour géolocaliser du matériel médical dans un hôpital.)
  • Sil-Lab Innovation (Laboratoire Idelab, de biologie médicale mobile, pour la prise en charge du patient par son infirmière.)

Catégorie Transport & Mobilité Individuelle (Sponsorisée par RATP & MAIF)

  • Wavely (Capteurs acoustiques intelligents, connectés et autonomes pour identifier un dysfonctionnement sur un équipement industriel ou une infrastructure.)
  • Novyspec (Solution d’analyse d’images pour la maintenance d’infrastructures, de matériels et d’habilitations.)
  • Bik’Box (Solution de stationnement vélo intelligente, sécurisée, nomade et connectée.)
  • Velco (1er guidon de vélo connecté pour accompagner et assurer la sécurité des déplacements à vélo.)

Avec ces 15 lauréats bénéficiant du programme d’accélération, et les start-up ayant obtenu un avis favorable pour rejoindre French IoT, la communauté regroupe à présent 180 start-up de l’IoT. La liste des start-up est à retrouver sur nos sites dédiés au programme.

 

 

 

Comment s’adapter au futur marché de l’IoT ?

En France, l’Internet des Objets et les objets connectés qui y sont liés ont généré un marché de 340 millions d’euros en 2015, soit 2,3 fois plus qu’en 2014. En 2020, ce chiffre pourrait passer à 3,6 milliards d’euros selon les experts*. Les start-up françaises de l’IoT doivent se préparer à réagir au boom du marché qui les attend.

Quelles sont les perspectives de développement de ce marché, c’est la question posée à de Fred Potter, fondateur de Netatmo.
Cette start-up, connue pour sa station météo et son thermostat connectés, est également célèbre pour avoir réalisé la plus grosse levée de fonds d’Europe dans le secteur des objets connectés (30 millions d’euros). Legrand est d’ailleurs entré, fin 2015, à son capital, et certains de ses produits  – thermostat et station météos – sont parmi les premiers à avoir été intégrés au Hub Numérique de La Poste, la plateforme d’agrégation et de gestion des objets connectés opérée par Docapost.

Fred Potter : « Le marché français de l’IoT est en pleine croissance mais il ne faut pas perdre de vue l’importance du marché international pour les entreprises françaises. Netatmo double de taille tous les ans et nous réalisons 85% de notre chiffre d’affaires à l’étranger. Pour évoluer dans le secteur de l’IoT, il est primordial de concentrer ses efforts commerciaux sur l’international.  De nombreuses entreprises françaises de haute technologie rayonnent à l’international. Nous retrouvons par exemple chaque année beaucoup de Français lors du CES© à Las Vegas. Les sociétés françaises, comme Netatmo, bénéficient d’un soutien constant de l’Etat à travers différents dispositifs pour, entre autres, étendre leur présence à l’étranger.

Le secteur de l’IoT, et celui de la maison connectée plus spécifiquement, va continuer à se développer. On estime que le marché de la maison connectée va atteindre 44 milliards de dollars en 2017**. La maison connectée est composée de différents objets : les serrures, les ampoules, les thermostats, les caméras, les interrupteurs etc. Chacun d’entre eux joue un rôle important dans le futur de ce secteur et nous souhaitons conserver notre rôle de leader du marché.

Dans quelques années, on ne distinguera plus les objets connectés ou intelligents des autres : les objets seront tous connectés et cette tendance sera généralisée. Les utilisateurs auront, par ailleurs, besoin de moins en moins d’interfaces pour contrôler les objets qui vont les entourer.

Lorsqu’il s’agit de maison connectée, les utilisateurs souhaitent des bénéfices clairs : des services très simples à comprendre, à installer et à utiliser. Nous intégrons une fonction principale par produit, pour assurer une valeur ajoutée claire aux utilisateurs. Notre objectif est de faire disparaître la complexité technologique de nos produits pour les utilisateurs afin de les rendre simples d’utilisation. Pour nous, les principales attentes des consommateurs sont l’amélioration du confort chez soi, l’énergie et la sécurité. Le design est aussi un élément essentiel dans la conception de nos produits.

L’Intelligence artificielle révolutionne les objets connectés. 

L’Intelligence artificielle révolutionne les objets connectés. Elle s’inscrit chaque jour un peu plus dans le quotidien des Français et fait apparaître de nouveaux usages qui leurs simplifient la vie. Elle contribue à rendre la maison toujours plus intelligente.

Nos produits utilisent déjà cette intelligence artificielle. Nous allons poursuivre cette exploration systématique de la valeur ajoutée en revisitant une dizaine d’appareils électriques ou électroniques dans la maison. Notre objectif est de continuer à proposer des fonctionnalités toujours plus révolutionnaires à nos utilisateurs.

 

*Etude GfK de février 2016 : « Les produits connectés : eldorado ou nouvel équilibre pour les biens techniques ? »

**étude GSM Association septembre 2015 : « The Mobile Economy 2015

 

 


[1]DOCAPOST IoT : filiale du Groupe La Poste spécialisée dans l’Internet des Objets, de l’innovation à l’orchestration des services.

Capture d’écran 2017-07-11 à 17.51.16



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

A lire également

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !