webleads-tracker

Le journal de l'éco -

Édition Puy de dôme

Aéro, Spatial, Défense

Cap sur l’industrie du futur pour la Région et Dassault Aviation

Cap sur l’industrie du futur pour la Région et Dassault Aviation

Une convention de partenariat, signée le 6 juillet, lie désormais la Région Auvergne-Rhône-Alpes et Dassault Aviation qui ont décidé de conjuguer leurs efforts en faveur de l’industrie du futur.


Un plan d’actions dédié à des métiers spécialisés est sur les rails, grâce au partenariat que viennent de sceller la Région Auvergne-Rhône-Alpes et le groupe Dassault Aviation, ce jeudi 6 juillet sur le site du constructeur à Argonay en Haute-Savoie.
L’enjeu ? Entrer de plain-pied dans une démarche « industrie du futur » en agissant ensemble dans les domaines de la formation professionnelle et de l’apprentissage d’une part, de l’innovation et de la compétitivité d’autre part.

La convention, signée par le président Laurent Wauquiez et le PDG de Dassault Aviation Éric Trappier, a été conclue pour une durée renouvelable de 5 ans.

Le plan d’actions prévu est particulièrement important pour les métiers de la mécanique de précision, de l’usinage, de la mécatronique et du développement de procédés avancés de production. Dassault Aviation a livré, en un siècle, 10 000 avions militaires et civils dans plus de 90 pays.
Dans son secteur, le groupe fait figure de référence, et dispose « d’un savoir-faire et d’une expérience reconnus dans la conception, le développement, la vente et le support de tous types d’avions ». Du Rafale au drone militaire en passant par les jets Falcon, Dassault Aviation a besoin, pour produire ses bijoux de technologie, d’une palette diversifiée de métiers parfois hautement qualifiés.

Un niveau d’innovation remarquable

Éric Trappier a notamment précisé, au cours de cette rencontre : « Nous avons l’objectif commun de rendre l’industrie du futur de la Région Auvergne-Rhône-Alpes compétitive dans tous les métiers de l’aéronautique, de la mécatronique et de la micromécanique face aux concurrents américains et émergents. Nous devons relever ensemble les défis identifiés par ce partenariat, c’est la seule façon de développer demain les emplois et la création de richesse sur nos territoires. ».

À son tour, le président de la Région Laurent Wauquiez a insisté sur la nécessité de se positionner, plus que jamais, comme une région leader en matière d’aéronautique : « Le poids de la filière aéronautique d’Auvergne-Rhône-Alpes permet de positionner la Région parmi les plus performantes d’Europe. Les PME et ETI, qui constituent ce tissu, s’illustrent avec un niveau d’innovation remarquable. La Région souhaite davantage accompagner ces entreprises qui seront la clef du développement de nos fleurons, et donc de nos emplois. »

Partenariat renforcé dans un domaine d’excellence

La convention signée le 6 juillet prévoit des actions avec les centres de formation professionnelle et d’apprentissage, les universités et les écoles d’ingénieurs, Thésame, le Technocentre CETIM-CTDEC, les pôles de compétitivité Mont-Blanc Industrie et Viameca, le cluster Aerospace Rhône-Alpes-Auvergne, l’UIMM, les industriels et les PME et ETI d’Auvergne-Rhône-Alpes.
Elle s’intègre dans le domaine d’excellence « industrie du futur et production industrielle » de la Région et dans le plan de transformation de Dassault Aviation.



Communiqué de presse du Journal de l’éco

A lire également

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !