webleads-tracker

Le journal de l'éco -

Édition Auvergne Rhône-Alpes

Artisanat

Ikatee à Lyon : la couture fait main pour habiller ses enfants

Ikatee à Lyon : la couture fait main pour habiller ses enfants

Lasse de la couture industrielle pour des grandes marques de prêt-à-porter, Stéphanie Godefroy, 46 ans, décide de lancer sa propre marque Ikatee. Depuis avril 2016, elle propose des patrons et des tutoriels détaillés pour accompagner les mamans à réaliser elles-même des vêtements pour leurs enfants. Installée à Lyon, Stéphanie vend son savoir-faire dans toute la France, mais également à l’international.


Dans la vague du « Do It Yourself »

Après 20 ans d’expérience dans la couture auprès de grandes marques de prêt-à-porter pour enfants, Stéphanie Godefroy effectue un changement de vie radical. Finis les voyages à l’étranger, les longs trajets et la couture industrielle. « Je voulais créer pour les autres, en travaillant de chez moi. Toutes les enseignes de mode infantile se ressemblent et j’avais envie d’autre chose. » En avril 2016, elle saute le pas et lance sa propre marque : Ikatee. « L’Ikat est un tissu que j’ai découvert lors de mes voyages en Asie. Le ‘tee’ rappelle le t-shirt et donc le patron de base pour la couture. » Bien qu’expérimentée, Stéphanie n’est pas modéliste et doit donc se former . « J’ai également appris à utiliser Internet et les réseaux sociaux, qui m’étaient un peu étrangers au début. »

stephanie-godefroy

Stéphanie Godefroy, créatrice de la marque Ikatee

Aujourd’hui, Stéphanie Godefroy travaille exclusivement sur Internet et donne la part belle au « Do It Yourself » (le fait main), pour des vêtements allant jusqu’à l’âge de 12 ans. Entre la cuisine créative, le bricolage maison ou encore les tutoriels des blogueuses, la couture « à la main » trouve sa place dans la tendance du DIY. « La plupart de mes clientes sont de jeunes mamans, entre 25 et 35 ans. La couture n’est plus désuète ! » La couturière propose des patrons et des tutoriels sous forme de fiches PDF, en expliquant les différentes étapes de création du vêtement. « Je réalise également quelques formations en vidéo, avec des explications un peu plus techniques sur le b.a.-ba de la couture. Ikatee s’adresse aussi bien aux couturières débutantes qu’aux habituées. »

Ikatee à la conquête du marché international

La couturière se tourne d’ores et déjà vers l’international. Le site Ikatee est donc disponibles en anglais. « Je vise l’international au sens large. Les Anglais et les Américains sont déjà très en avance dans le marché du Do It Yourself et la concurrence est rude. En revanche, les Japonais et les Coréens sont extrêmement friands de la couture française et du fait main, c’est donc une piste que je souhaite explorer. » Pour l’instant, la marque se développe au nord de l’Europe, notamment auprès des Belges qui sont « réceptifs à la marque Ikatee. »

IMG_1009

Stéphanie Godefroy veut gagner en visibilité et participera au salon Créations & Savoir-faire, qui aura lieu à Paris du 16 au 20 novembre 2016. L’occasion pour elle de « créer des contacts, montrer des patrons en papier et me faire connaître auprès des adeptes du fait main. »



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

A lire également

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !