webleads-tracker

Le journal de l'éco -

Édition Auvergne Rhône-Alpes

Services et Équipements aux Entreprises

JeResilieMonContrat.com : un service pour fluidifier le marché de l’assurance

JeResilieMonContrat.com : un service pour fluidifier le marché de l’assurance

En permettant aux professionnels de l’assurance d’automatiser les procédures de résiliation de contrat grâce à la lettre recommandée électronique, l’entreprise fondée à Grenoble en avril 2015 fait entrer les évolutions proposées par la loi Hamon dans les pratiques. François Cachard, un des fondateurs de la société, présente la genèse de JeResilieMonContrat.com


Dans un marché évalué par l’Arcep (Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes) à plus d’un milliard d’euros par an, pour 244 millions d’envois recommandés, la LRE – lettre recommandée électronique – ne décolle pas vraiment en France. Sa valeur juridique est pourtant reconnue depuis un décret de 2011 et les opérateurs postaux numériques sont en place pour fournir le service. « Nous sommes partis de ce constat pour analyser le marché », explique François Cachard.

On vend un acte de résiliation par internet, pas une lettre !

« Pourquoi les opérateurs postaux numériques peinent-ils à vendre la lettre recommandée électronique ? Ils proposent un outil, un moyen d’envoyer la lettre. Or, dans le monde de l’assurance que nous connaissons bien, il nous a semblé que le bon angle d’approche pour amorcer le changement était de proposer un service clef en main : la résiliation du contrat ». Stéphane Wailly, Jean-Philippe Fournier et François Cachard associent donc leurs efforts en 2013 et commencent à développer le système informatique support de leur solution. Dès 2014, ils lancent une campagne commerciale auprès des assureurs de leur réseau pour faire connaître leur produit.

La loi Hamon a été une très bonne nouvelle pour nous

« Fin 2014, la loi Hamon augmente le volume de résiliation, puisqu’il devient possible de dénoncer un contrat à tout moment. D’autre part, elle met explicitement en avant la résiliation électronique, ce qui nous a fait de la publicité ». JeResilieMonContrat.com est créée le 1er avril 2015 avec un capital d’amorçage de 90 000 euros. L’entreprise propose aux professionnels, courtiers et agents d’assurance une plateforme internet intelligente qui permet de générer et envoyer les lettres recommandées de résiliation adaptées aux situations individuelles de leurs clients.

« Les possibilités de personnalisation du courrier sont nombreuses. Il est possible de rédiger soi-même les motifs, d’ajouter du texte, de joindre des fichiers et de paramétrer des envois différés pour être au plus proche de la date de résiliation idéale. Il n’est plus nécessaire de se déplacer à la poste pour réaliser ces opérations. Concrètement, nous offrons aux agents d’assurance une simplification et un gain de temps considérable. Comme notre proposition permet en outre d’économiser jusqu’à 40% sur le poste courrier, nous connaissons actuellement un développement exponentiel, avec 1500 clients et un objectif de 50 000 LRE par mois d’ici la fin de l’année. »

A l’ordre du jour : développement en volume et diversification

Gage de sérieux : les envois électroniques sont réalisés par un opérateur postal numérique qui bénéficie de l’agrément de l’Agence Nationale de la Sécurité des Systèmes d’Information. La start-up prévoit un CA 2016 de 300 000 euros et envisage une levée de fonds début 2017 à hauteur de 2 millions. « Nous voulons capter 1/3 du marché d’ici 2 ans, étendre notre offre à toute sorte de démarche administrative et nous développer en direction des particuliers. Ces derniers pourront opter pour une gratuité du service en échange de l’acceptation d’offres publicitaires. Notre ambition est vraiment de faciliter la vie des gens ! »

Actuellement, JeRésilieMonContrat.com emploie six personnes animées par la même envie de proposer un service qui crée une vraie valeur ajoutée : « Les facilités que nous proposons ne prennent que si le marché est mûr pour les accueillir. Nous sommes très attentifs à cette notion de conduite du changement et accompagnons nos clients dans ces nouvelles pratiques » conclut François Cachard.



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

A lire également

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !