webleads-tracker

Sciences, Santé

Optique Lafayette : le service comme une évidence

Optique Lafayette : le service comme une évidence

Dans le cadre du mois de la création d’entreprise, les CCI d’Auvergne vous présentent chaque jour dans le Journal de l’éco un portrait de jeune créateur.
L’Optique Low Cost, Catherine Arnaud en rêvait, Optique Lafayette l’a fait ! En se lançant dans le réseau de franchise Lafayette, cette entrepreneuse au grand cœur peut enfin conjuguer savoir-faire et éthique. A 38 ans, cette maman de 4 enfants mène sa vie de famille et sa vie professionnelle d’une main de maître, mais dans des gants de velours…


Catherine est une passionnée d’optique, elle y consacre une grande partie de son temps, a traversé des périodes d’embauche difficiles dans le seul but d’exercer son métier et pratiquer régulièrement, et aujourd’hui ne cesse d’apprendre et de se former pour parfaire un savoir qui n’en finit pas d’évoluer. Et c’est bien pour cela que les choses sont intéressantes.  Dotée d’un BTS « opticien Lunetier » obtenu à Vire dans le Calvados, Catherine a tout de suite pratiqué et ce pendant 6 ans à St Eloy les Mines. Mais passionnée par une spécialité très peu pratiquée en France car pas toujours reconnue : l’Optométrie, la jeune femme continue des cours en parallèle de son emploi et obtient un master dans le domaine à la faculté d’Orsay Paris XI.

L’optométriste évalue la vision, la binocularité et la santé oculaire. Son rôle est de procéder à l’examen des yeux et de la vision. Cette maitrise dans les mesures de l’œil et dans son diagnostic permet de réaliser de véritables dépistages. « Il est pour moi capital de pouvoir offrir ce service à des personnes qui n’ont pas accès à l’ophtalmologiste, pour une question de délai ou bien encore de distance. J’ai tellement vu dans ma vie d’individu ayant de gros problèmes aux yeux et ne pouvant pas se soigner que je considère mon métier comme un service à la personne. » Un service que Catherine Arnaud souhaite voir accessible au plus grand nombre. « C’est pour cela que j’ai choisi le réseau Lafayette. Il permet de mettre en place des enseignes accessibles à tous. La vue pour tous, tel est mon leitmotiv ».

Aussi, son Master elle le suit avec assiduité pendant 6 ans, tout en travaillant. « J’ai passé un DU par an de 99 à 2005 tout en élevant mes enfants, j’en avais deux à l’époque et ils m’ont accompagnée sur les bancs de la fac ! ». Aujourd’hui, la jeune chef d’entreprise est maman de 4 enfants. Après trois ans de pose pour élever sa petite famille et une expérience difficile en tant que salariée, cette amoureuse des défis a enfin pu prendre son envol et c’est le 15 juillet 2015 qu’elle a ouvert Optique Lafayette à Montluçon. 22ème magasin de la franchise et récompensé par le succès de son ouverture qui a été immédiatement au rendez –vous.

Aidée par Pôle Emploi, cette entrepreneuse dans l’âme a bénéficié d’aides en tant que demandeur d’emploi et notamment de l’ACCRE mais aussi de l’ARCE qui donne la possibilité de toucher ses allocations chômage en une seule fois permettant ainsi de constituer une somme bien utile au démarrage. La CCI de Montluçon, l’accompagne quant à elle dans le montage de dossiers de prêts. C’est donc un prêt à taux zéro qui sera octroyé par la Plate Forme d’Initiative Locale de Montluçon.

Aujourd’hui encore, Catherine est en lien avec la CCI pour suivre diverses formations et notamment « La Malette du Dirigeant » qui propose de compléter son savoir tant dans les domaines de la comptabilité que de l’Internet.
Et parce que le métier évolue sans cesse et que l’optique ouvre les horizons, Catherine reprend ses cahiers pour se spécialiser dans l’optométrie fonctionnelle qui permet de rééduquer la vue grâce à des exercices qui prennent en compte l’individu dans sa globalité. De plus, en suivant le courant de la méthode Padovan, on reprogramme en pratiquant la réorganisation neuro-fonctionnelle. Pour cela la jeune femme suit des cours à l’institut Carrel de Lyon mais se rend également régulièrement à Paris.

Vous l’aurez compris, rien n’arrête cette femme déterminée à faire de l’optique un véritable service accessible aux bourses les plus modestes. Pour celle qui voit l’entreprenariat comme une « façon d’être libre », l’avenir s’annonce sous des auspices favorables et c’est tant mieux. Après tout « ce qui ne tue pas rend plus fort ! »

Les CCI d’Auvergne, en partenariat avec le Conseil Régional Auvergne Rhône-Alpes, organisent en 2016 le cinquième Mois de la Création & Reprise d’entreprise Auvergne qui se déclinera sur le territoire auvergnat à travers 4 forums. 

Pour en savoir plus : http://www.lemoisdelacreationenauvergne.com/?page_id=15

LOGO CCI

Découvre d’autres jeunes créateurs dans notre dossier spécial : Jeunes créateurs d’entreprises



Un publi-rédactionnel du Journal de l’éco

A lire également

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !