webleads-tracker

Services aux Particuliers

Pretik préfigure le réseau social du prêt entre particuliers

Pretik préfigure le réseau social du prêt entre particuliers

Décidément, Lyon est une métropole qui fourmille d’initiatives. Vincent et Adrien Tricard sont en train de concrétiser l’idée d’une bibliothèque d’objets partagés entre particuliers. Vincent nous présente l’avancement du projet, pensé pour développer une consommation collaborative, économique et éco-responsable.


Vincent est chef de projet digital dans une grande entreprise, tandis qu’Adrien, son frère cadet, a une formation de développeur informatique. « C’est un réel atout pour nous lancer », explique Vincent, « cela nous a permis de développer le site nous-même, sans avoir besoin de financement. L’idée m’est venue lorsqu’une collègue de travail cherchait un furet pour déboucher son évier. En lui prêtant celui qui trainait dans mon garage, je lui ai permis d’éviter une dépense et j’ai redonné vie à un produit inutilisé. »

Un modèle vertueux qui évite le gaspillage et crée du lien à partir de l’objet

Après une année de développement soirs et week-ends en parallèle de leurs emplois respectifs, Vincent et Adrien ont lancé leur site en janvier 2015. Celui-ci est actuellement en phase de retours utilisateurs et de stabilisation, en particulier pour en optimiser l’ergonomie. L’objectif est d’arriver à une version 2 pour l’été afin de lancer un plan de communication en septembre 2016. « Nous avons 1500 inscrits, 5000 objets en prêt et environ 50 échanges par jour. Les contacts se font avec des personnes de votre entourage et en rejoignant des communautés basées sur la proximité géographique ou la convergence d’intérêt, par exemple autour de passions communes. Vous pouvez choisir de prêter votre service à raclette à « tout le monde » et limiter l’accès à votre caméra GoPro à certains membres, car vous jugez qu’elle a plus de valeur ou nécessite une certaine technicité pour être utilisée. Dans tous les cas, on optimise la durée d’usage d’un produit, on fait des économies et on rencontre des personnes avec qui on a parfois plus qu’un objet à échanger ! »

Emprunter en confiance et de façon efficace

La plateforme permet la gestion des réservations grâce à un calendrier dynamique et offre aux prêteurs un tableau de bord complet des objets prêtés, des emprunteurs et des dates de retour prévues. « Ca permet de savoir à chaque instant où sont les objets. Qui ne s’est jamais demandé à qui il avait bien pu prêter un livre, sans jamais le retrouver ? Avec Pretik, ce problème n’existe pas ». Les deux associés cherchent actuellement un partenaire assureur pour sécuriser les transactions, en cas de détérioration ou perte, afin que les échanges s’effectuent en toute sérénité.

Un développement par étapes

La participation au concours Lyon Startup en 2015 a permis aux deux associés de se familiariser avec les aspects juridiques, comptables et commerciaux du lancement d’une entreprise. « On a rencontré des gens qui avaient les mêmes questionnements que nous et, en quelque sorte, ça nous a rassurés. Le fait d’arriver en finale et d’obtenir le label Startup à potentiel nous a aussi donné confiance. » Dans un contexte où les applications numériques collaboratives de ce type émergent rapidement, Adrien et Vincent souhaitent prendre le temps de construire un service qui offre une véritable valeur ajoutée aux utilisateurs. « Notre feuille de route est assez claire pour les 2-3 années à venir, avec un modèle économique solide et l’anticipation d’un développement à l’international, puisque la plateforme est développée sur une base 100% multilingue. On a un certain nombre d’idées inédites, que nous déploierons progressivement pour créer de la valeur autour de l’emprunt. Mais il est trop tôt pour communiquer sur le sujet. Notre priorité actuelle est de vérifier que le numérique apporte une plus-value à un acte que tout le monde a déjà pratiqué dans sa vie : le prêt. L’équipe s’étoffera prochainement avec l’arrivée de deux personnes spécialisées en stratégie de développement et communication afin de préparer le lancement de l’entreprise. »

Vincent et Adrien Tricard

Vincent et Adrien Tricard



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !