webleads-tracker

Le journal de l'éco -

Institutions, Admnistrations et Collectivités, Territoires

Une culture cybersécurité au sein des territoires : un impératif de sécurité nationale.

Une culture cybersécurité au sein des territoires : un impératif de sécurité nationale.

Les journées « Cybersécurité et Territoires », organisées depuis 2015, se dérouleront les 6 et 7 juillet 2017. Placée sous la dynamique de Raymond Vall, sénateur du Gers, la manifestation se tiendra à Fleurance en Occitanie, avec le soutien et la participation de CCI France. Les enjeux sont majeurs car il s’agit de faire appréhender aux acteurs publics et privés les problématiques de sécurité numérique auxquels ils sont confrontés, et de mettre en œuvre des actions concrètes adaptées pour faire face à des cybermenaces en pleine expansion.


A l’occasion des journées « Cybersécurité et Territoires » qui se dérouleront les 6 et 7 juillet 2017, Bénédicte Pilliet est Directrice du CyberCercle, plate-forme d’échanges privilégiés entre les institutions publiques, les parlementaires et les acteurs du monde privé en charge des sujets de sécurité numérique, publie dans la Lettre de l’Intelligence Economique et de l’Innovation de CCI France, un appel particulièrement intéressant en matière de cybercriminalité.

Les journées « Cybersécurité et Territoires » sont organisées depuis 2015 afin de permettre aux acteurs publics et privés des territoires péri-urbains et ruraux de mieux appréhender les enjeux de sécurité numérique auxquels ils sont confrontés et de mettre en œuvre des actions concrètes adaptées pour faire face à des cybermenaces en pleine expansion.

Ces journées sont d’autant plus nécessaires aujourd’hui que les territoires s’engagent dans la transformation numérique rendue possible notamment par l’arrivée du THD (Très Haut Débit) dans un contexte de cybercriminalité accrue, et alors même que le cadre réglementaire national et réglementaire sur la cybersécurité s’est renforcé, tant au niveau national qu’européen.

La déclinaison sectorielle de la Loi de Programmation Militaire votée en 2013 qui impose un certain nombre de règles en matière de cybersécurité, avait déjà un effet d’entraînement naturel sur les différents acteurs économiques à partir des Opérateurs d’Importance Vitale visés par la Loi.

L’adoption en 2016 par l’Union Européenne de la Directive NIS (Network Information Security) sur la sécurité des réseaux et des systèmes d’information, et du Règlement européen sur la protection des données personnelles (RGPD), est venue renforcer l’arsenal juridique global de sécurité du numérique. Ces règles, les territoires doivent impérativement se les approprier.

« Cybersécurité et Territoires » décline les thématiques de sécurité numérique à l’aune des préoccupations des acteurs locaux et avec une volonté opérationnelle majeure.

Combinant des interventions ex cathedra de personnalités phares du monde de la cybersécurité, avec des ateliers sectoriels – santé, agriculture, relation banques-clients, collectivités territoriales, aéronautique – et thématiques sur les grandes évolutions du numérique – objets connectés,  cyberassurance, charte informatique, RGPD – elles permettent un partage d’expertise au service des acteurs locaux.
Avec un espace de rencontres-démonstrations et des rendez-vous individualisés sur les questions de financement de la R&D, elles favorisent les échanges entre acteurs de la sécurité numérique et représentants du tissu économique local.
Au-delà des aspects techniques, la cybersécurité repose sur des dimensions humaine, organisationnelle et de gouvernance fondamentales. Seule une culture cybersécurité généralisée, s’appuyant sur des « règles d’hygiène informatique » comportementales partagées, permettra de lever le niveau de sécurité des organisations et de la Nation. Et dans cet objectif, les territoires ne doivent pas être oubliés.

En savoir plus sur Les journées « Cybersécurité et Territoires« .



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

A lire également

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !