webleads-tracker

Tourisme, Hôtellerie, Restauration, Voyage

Delphine Giraud, nouvelle présidente du Club Hôtelier Clermontois

Delphine Giraud, nouvelle présidente du Club Hôtelier Clermontois

Delphine Giraud est une femme aux multiples casquettes. Dirigeante du Novotel du Brézet depuis 15 ans, elle est aussi la nouvelle présidente du Club Hôtelier Clermontois depuis septembre 2016.


Un savoir-faire familial

Originaire de Charente-Maritime, Delphine Giraud représente la 4e génération d’hôteliers de sa famille. « Mes parents avaient un hôtel-restaurant au bord de la mer. » Après avoir fait l’école hôtelière de La Rochelle, sa vie privée l’amène a s’installer à Clermont-Ferrand. « J’ai commencé mon parcours chez Ibis et très vite, j’ai rejoint le Novotel comme numéro 2. J’ai été formée et en 2005, le propriétaire m’a confié la direction de cet hôtel. »

En parallèle, depuis 11 ans, la quadragénaire s’investit dans la gestion du Club Hôtelier Clermontois. Tout d’abord en tant que vice-présidente. Puis, comme présidente depuis septembre 2016. « Mes confrères m’ont accordé leur confiance sur ce poste. Depuis plus de 10 ans, je m’occupais de toute la communication du club. Avec Yves Giraud, nous formions un bon duo. Aujourd’hui, avec la nouvelle équipe, nous allons continuer nos actions. »

Promouvoir la destination de Clermont-Ferrand

Le Club Hôtelier Clermontois travaille sur plusieurs thématiques telles les offres promotionnelles, la promotion de Clermont-Ferrand, mais aussi des actions pour ses collaborateurs. « Nous nous sommes regroupés pour avoir davantage de services, pour augmenter le taux d’occupation, faire des actions commerciales, de communication, et surtout permettre à des indépendants qui n’ont pas les moyens, de faire tout cela. Par exemple, notre site internet qui donne les disponibilités des adhérents en ligne. Cela créé une réciprocité qui fonctionne : nous sommes capables de nous renvoyer des chambres quand on est complet ! Aujourd’hui, presque tous les hôtels classés de l’agglomération nous ont rejoint. »

Avec 49 hôtels adhérents, le Club Hôtelier Clermontois représente 73 % de la capacité hôtelière clermontoise, soit 2800 chambres. Une vraie force pour promouvoir le tourisme d’affaires et de loisirs. « Notre but est de montrer et faire savoir que l’hôtellerie classée est conséquente à Clermont-Ferrand. Aujourd’hui, l’offre répond aux ambitions de la ville. Nous sommes tout a fait capables de recevoir un congrès national. »

Fédérer les adhérents

Les adhérents du Club Hôtelier Clermontois bénéficient de nombreux outils pour communiquer entre eux ou avec le grand public. Outils qu’il aurait été difficile d’acquérir individuellement. « Nous avons très vite créé notre propre page Facebook, sur laquelle chaque adhérent peut mentionner ses opérations spéciales, des travaux de rénovations, un changement d’enseigne, ou encore ses offres de recrutement… Aujourd’hui, nous avons des gros problèmes de recrutement. Le Club nous permet de réaliser des actions collectives, ce qui fédère et crée une émulation qui se ressent à travers une belle dynamique dans nos actions. Si le Club fonctionne aussi bien, c’est aussi parce que tous les administrateurs sont bénévoles. Les hôteliers font partie des commissions selon leur centre d’intérêt. Nous avons un but commun. »

En 2017, le Club Hôtelier lancera sa nouvelle action de communication : des vidéos de présentation pour chaque hôtel.



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !