webleads-tracker

Industrie

Exclusif : Jean-Dominique Senard, président du groupe Michelin « l’enjeu d’un développement responsable »

Exclusif : Jean-Dominique Senard, président du groupe Michelin « l’enjeu d’un développement responsable »

La manufacture Michelin avait donné rendez-vous aux dirigeants du monde des transports à Chengdu en Chine. Au total 4 000 invités, dont 350 journalistes internationaux et chinois. Il s’agissait, pour le premier fabriquant mondial de pneus, d’organiser le challenge Bibendum Michelin.
Correspondant lors de ce voyage pour RCF et le Journal de l’éco, Marc-Alexis Roquejoffre, revient sur cet évènement à travers plusieurs articles d’analyses et interviews exclusives.

Dernier article de cette série, un entretien avec Jean-Dominique Senard, le Président du groupe Michelin, réalisé depuis Chengdu, mais également les réactions d’Olivier Bianchi, Jean-Pierre Raffarin, Dominique Aimon et Franck Estoquié, participants également au déplacement en Chine.


Après Shanghai en 2004 et en 2007, Michelin, leader mondial du pneumatique, a investi pendant trois jours l’immense Chengdu, mégalopole chinoise pour organiser le Challenge Bibendum. Jean-Dominique Senard, qui préside à la destinée du groupe Michelin depuis 2011, revient en exclusivité pour RCF et le Journal de l’éco sur les raisons du développement du groupe Michelin en Chine.

« Aujourd’hui, les enjeux posés par l’accélération de la mobilité internationale nous amènent à revoir la façon dont nous concevons la mobilité. D’ici 2050, 70 % de la population mondiale vivra dans les villes et près de 2 milliards de véhicules circuleront sur les routes. »

« MBC (Challenge Bibendum Michelin) est la seule initiative au monde rassemblant toutes les parties prenantes de la mobilité autant du secteur public que du privé. Ensemble, elles veulent promouvoir des solutions bénéfiques pour les individus, les entreprises et la société dans sa globalité. »

Une valeur fondamentale au cœur de notre activité

« Entreprises et institutions venues spécialement à Chengdu, représentent un large panel d’acteurs de tous les secteurs et les décideurs liés aux questions de mobilité ».
Allant plus loin sur les enjeux de développement mobilité, Jean-Dominique Senard, insiste sur le sens qu’il donne avec ses équipes depuis 2012, date de sa prise de fonction, à la fabrication des pneus : « Il s’agit d’une valeur fondamentale au cœur de notre activité. Lorsque nous produisons des pneumatiques pour les camionnettes, les poids lourds, le génie civil, les véhicules de tourisme, les engins agricoles mais aussi pour les vélos ou les avions, à chaque fois, nous le faisons avec en tête l’idée qu’il faut apporter du bien-être à l’humanité, en ayant pour finalité de fabriquer des produits qui économisent l’énergie, qui limitent les émissions de CO2, qui protègent leurs utilisateurs. Car n’oublions jamais, que c’est le pneu qui relie le conducteur à la route ».

Challenge bibendum : Olivier Bianchi, Jean-Pierre Raffarin, Dominique Aimon, Franck  Estoquié témoignent…

Ils étaient également du voyage pour  Chengdu avec le groupe Michelin. Olivier Bianchi, Jean-Pierre Raffarin, Dominique Aimon, Franck  Estoquié témoignent de la raison de leur présence et des enjeux que représente ce voyage.

Dominique Aimon, directeur communication technique et scientifique du groupe Michelin :
« Le challenge est un formidable lieu de réflexion et d’action immédiate. Il offre une vision d’avenir réfléchie sur des problématiques très larges dans les mondes de la mobilité, du rapport aux différents transports mais aussi à la relation aux énergies. Pour le groupe Michelin, le challenge permet de miser sur des problématiques du futur qui trouvent déjà leurs leviers dans les solutions nouvelles d’aujourd’hui. »

Franck  Estoquié, directeur marketing Michelin solutions, propose aux compagnies de grandes ou moyennes tailles une expertise sur les réalités de leurs flottes de véhicules. « Consommation énergétique, mode de conduite, comportement des personnels roulants. Après accord avec l’entreprise, tout sera observé, analysé et nous proposerons de nouvelles approches qui au final feront économiser du carburant. En fait, c’est uniquement sur les résultats obtenus par l’entreprise partenaire de Michelin solutions que nous serons rémunérés ». Une nouvelle manière pour le client d’être satisfait et pour Michelin de faire des affaires.

Jean-Pierre Raffarin, Président de la commission des affaires étrangères au Sénat : Venu représenter les parlementaires français, Jean-Pierre Raffarin a tenu à remercier le président de Michelin, par un « Chi Chi » (« merci » en Chinois). « Merci de fournir cette structure intellectuelle et technique aux défis de développement du XXIe siècle ».

Olivier Bianchi, maire de Clermont-Ferrand : « Être présent permet de confronter les idées, de repérer ce qui existe et ce qui fonctionne ailleurs en matière de mobilité urbaine. Nos villes, toutes les villes, doivent s’organiser en prenant en compte à la fois les attentes des automobilistes et les contraintes d’un développement durable. Sur ces enjeux globaux, les réflexions doivent être menées dans un esprit de partenariat public/privé. Et puis pour Clermont-Fd, le challenge va permettre de concrétiser le projet, qui me tient à cœur, de mise en réseau des villes dites Michelin ». Pour être efficace dans ces rencontres autant officielles que fortuites, et ces dernières sont souvent les plus constructives, le maire de Clermont-Fd n’avait pas hésité à se faire imprimer spécialement des cartes de visite traduites en mandarin.

Un reportage de Marc-Alexis Roquejoffre – RCF – Le Journal de l’éco

Chine-2

Olivier Bianchi, René Souchon et Alain Martel en Chine à Chengdu.



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !