webleads-tracker

Commerce et Distribution

La Boîte à Délices : la création qui rime avec gourmandises

La Boîte à Délices : la création qui rime avec gourmandises

Dans le cadre du mois de la création d’entreprise, les CCI d’Auvergne vous présentent chaque jour dans le Journal de l’éco un portrait de jeune créateur.
Comme le chantait si bien Jacques Brel « Les bonbons c’est tellement bon » ! Sylvie Juge en est bien consciente c’est pourquoi elle a fait le choix de reprendre la boutique « La Boîte à Délices » au Puy-en-Velay. Parce qu’elle avait envie de reprendre un commerce et parce que celui-ci se prêtait parfaitement bien à son désir de création, c’est depuis le 26 mars 2015 que l’heureuse propriétaire de cette boutique colorée et gourmande dont la décoration évolue en fonction des saisons mais aussi des événements annuels, compose au gré de son inspiration des créations en volume. Des crocodiles aux œufs au plat, en passant par la guimauve, on trouve de tout dans la Boîte à Délices !


Sylvie Juge n’est pas spécialement gourmande, mais elle a goûté à toutes les douceurs qu’elle propose. Il faut bien connaitre avant de vendre ! « Les couleurs, les formes, les goûts acidulés ou pétillants, tout est tentant dans les premiers temps, mais aujourd’hui, je suis plus raisonnable et me contente d’utiliser le bonbon comme un matériau qui me permet de créer mes compositions ». En effet, dans cette boutique du 32 rue Chaussade au Puy-en-Velay, on ne fait pas que proposer des bonbons au détail, on les met en scène ! Ainsi ce sont gâteaux, bouquets ou bien créations en volume à base de bonbons qui sont proposés pour divers événements comme des anniversaires, des baptêmes ou bien encore des mariages.

Dernièrement, une fidèle cliente en lien avec le milieu du show business a même passé commande auprès de Sylvie pour élaborer le logo des Restos du Cœur en bonbons. Création qui a été remise en main propre à Jean-Jacques Goldman, excusez du peu ! La jeune femme a également composé une tortue de bonbons lorsque Christophe Willem s’est produit au Puy-en-Velay. A seulement 27 ans, Sylvie Juge semble avoir trouvé sa voie, elle est en tout cas comme un poisson dans l’eau dans cette boutique aux accents de l’enfance. « J’avais depuis longtemps la volonté de racheter un commerce au Puy-en-Velay. Cette boutique, une personne de ma famille y avait réalisé son apprentissage et j’avoue qu’elle me fascinait ».

Pour cette jeune femme dotée d’un BTS de graphiste mais qui n’a jamais trouvé d’emploi dans ce domaine d’activité, tenir une telle boutique est synonyme de création et cela l’inspire. Dès qu’elle apprend la vente du magasin, elle se positionne et se rend à la CCI du Puy-en-Velay qui va l’aider dans les différentes étapes d’une reprise. Un comptable missionné par la CCI va analyser les comptes de la structure en vente, ce qui permet d’établir que le commerce est viable pour une personne. Une étude de marché la conforte dans son positionnement.

Motivée, Sylvie est venue travailler les soirs pendant quelques semaines afin de comprendre et d’intégrer les tenants et les aboutissants du métier. Petit à petit la passation s’est effectuée. Tout en douceur. Grâce aux conseils de la CCI, la jeune entrepreneuse se positionne pour bénéficier du Fond de Garantie sur prêt bancaire pour les Femmes. L’ACRE lui permet également d’accéder à un prêt à taux zéro, ce qui est loin d’être négligeable lorsque l’on se lance.

Après plus d’un an de fonctionnement, Sylvie Juge est très satisfaite du résultat des premiers mois. Il faut dire que les choses se sont faites dans la continuité. Avec des fournisseurs qui proposent des bonbons majoritairement fabriqués en France ou en Espagne, Sylvie a fait le choix de la qualité. Et lorsque c’est possible, ce sont même des produits locaux qui sont mis en avant comme les bonbons à la Verveine fabriqués par les établissements Pagès !

Et parce que Sylvie envisage le commerce avec son temps, c’est un site internet de vente en ligne qui complète le chiffre d’affaires de la boutique. « Je vends en France mais il n’est pas rare que j’envoie mes créations à l’étranger. » Alimenter le site internet des nouveautés est un travail quotidien qui demande autant de temps que la gestion de la boutique aussi la jeune femme n’a pas de temps à perdre. Et parce qu’elle voit loin, elle envisage déjà de monter des partenariats avec des sociétés locales pour des événements d’entreprise.

Décidément, le bonbon, ça a du bon !

Les CCI d’Auvergne, en partenariat avec le Conseil Régional Auvergne Rhône-Alpes, organisent en 2016 le cinquième Mois de la Création & Reprise d’entreprise Auvergne qui se déclinera sur le territoire auvergnat à travers 4 forums. 

Pour en savoir plus : http://www.lemoisdelacreationenauvergne.com/?page_id=15

LOGO CCI



Un publi-rédactionnel du Journal de l’éco

A lire également

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !