webleads-tracker

Institutions, Admnistrations et Collectivités, Territoires

Lyon : La Confluence s’engage à une gestion durable de l’eau en partenariat avec la Métropole de Lyon

Lyon : La Confluence s’engage à une gestion durable de l’eau en partenariat avec la Métropole de Lyon

Ce sont près de 107 millions d’euros qui seront consacrés à l’adaptation du changement climatique dans la Métropole de Lyon. La SPL Confluence, la SPL Part-Dieu, le Sytral et l’Université de Lyon s’engagent notamment dans des projets d’infiltration des eaux pluviales, sur 113 hectares au total.


Le 30 novembre dernier, dans le cadre d’un contrat d’agglomération signé entre l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse et la Métropole de Lyon, Lyon Confluence s’est engagé à mettre en place des projets de protection de la ressource en eau potable et d’améliorer la gestion des eaux usées. Un sujet abordé par la Métropole de Lyon et l’agence de l’eau Rhône-Méditerranée-Corse, à l’occasion du salon Pollutec à Eurexpo. Cet accord est signé pour une durée de trois ans.

La Confluence : un projet urbain élémentaire à la ville de Lyon

La Confluence développe un réseau d’assainissement de 40 hectares en réseau séparatif des eaux pluviales et usées. L’objectif est de réduire le volume des eaux pluviales, qui est destiné à la station d’épuration de Pierre Bénite. Il s’agira de traiter l’ensemble des eaux pluviales collectées côté Rhône, avant que celles-ci soient rejetées dans le fleuve grâce à une cuve en béton armé et d’une grille cylindrique en acier inoxydable, qui permet de retenir les macros déchets, les matières en suspension et les hydrocarbures légers qui circulent dans les réseaux d’eaux pluviales.

De nombreux outils

La Confluence a mis en place de nombreux espaces verts, comme des bandes plantées, des arbres, des îlots végétalisés en pleine terre ainsi que des jardins aquatiques, dans le but de faciliter l’infiltration des eaux de pluie. Les matériaux perméables sont également privilégiés autant que possible, comme des pavés poreux ou des dalles à joints perméables.  De même, les espaces dédiés au stationnement comportent des structures engazonnées, complètement perméables et capables de supporter de lourdes charges.

La Métropole de Lyon se caractérise par un réseau hydrographique et hydrogéologique d’une grande richesse et d’une grande diversité. Les cours d’eau de l’ouest lyonnais (le Rhône et la Saône) et les nappes souterraines sont structurants pour le territoire, et représentent des ressources essentielles pour de nombreux usages. « Ce contrat d’agglomération, qui a pour objectif de concilier le développement urbain, la préservation et la restauration des ressources en eau et des milieux aquatiques de l’agglomération, s’inscrit en cohérence avec le schéma d’aménagement et de gestion des eaux (SAGE) de l’est lyonnais et le contrat territorial pour la restauration du Rhône de Miribel et de ses annexes fluviales », précise la Métropole de Lyon.



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

A lire également

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !