webleads-tracker

Services aux entreprises

50 ans des DCF Clermont : Quel succès !

50 ans des DCF Clermont : Quel succès !
De gauche à droite : Delphine Bichoffe, Jacques Vivat, Jacques Bernard, Claude Audouard, Jacques Benn, Jean-Pierre Arnaud, Philippe Limousin, Bernard Derne, Bernard Flavien et Isabelle Boufferet.

Les Dirigeants Commerciaux de France de Clermont-Ferrand viennent de fêter leurs 50 ans. C’est en 1964 que l’association des DCF de Clermont-Ferrand a été créée à l’initiative de Gérard Guilbert. Ce cinquantenaire a été l’occasion de réaliser une grande journée d’information et d’échanges. Retour sur une belle journée dédiée à la fonction commerciale.


Les DCF sont un réseau de chefs d’entreprises et d’experts de la fonction commerciale. La fédération nationale compte 2 500 membres à travers toute la France. 80 associations sont réparties dans les plus grandes villes du pays. L’Auvergne compte des associations à Clermont-Ferrand, au Puy-en-Velay, à Vichy, St-Flour, Issoire et Montluçon.

Pour le président régional, José Cadeddu, qui fédère ces associations et assure le relais avec le comité exécutif fédéral au niveau national, les 50 ans de l’association clermontoise représente « une joie et une fierté. Mon recul personnel n’est que de 10 ans au sein des DCF mais pour avoir eu la chance de côtoyer ces femmes et ces hommes qui ont participé à construire et faire exister cette association, j’ai pu mesurer leur engagement, leur bienveillance, leur volonté d’entraide, de disponibilité mais également partager bien des sourires et des éclats de rires… »

Quant on parle de sourire, difficile de ne pas associer un visage, celui de Christine Belime, la première femme à rejoindre l’association de Clermont-Ferrand et à en prendre la présidence. Mais c’est à Philippe Limousin (laboratoire TVM), l’actuel président des DCF de Clermont-Ferrand, et à toute son équipe auxquels il est revenu la lourde – mais plaisante – charge de mettre en musique les festivités du cinquantenaire.

Philippe Limousin qui exprime que « c’est à 50 ans que commence à naître la sagesse et l’expérience. Si notre association compte parmi les plus anciennes de l’agglomération clermontoise, c’est sûrement parce que ceux qui y viennent trouvent là des réponses à leurs besoins d’enrichissement mutuel et d’appartenance sociale ».

Il y avait foule de bon matin, ce 17 novembre 2014 devant le Centre Diocésian. Plusieurs centaines d’étudiants avaient répondu à l’invitation des DCF afin de découvrir la fonction commerciale. Il faut dire que le programme de la journée était riche.

Après une première conférence animée par Vincent Caltabellotta (directeur de l’Observatoire National des Dirigeants Commerciaux de France et consultant en organisation et management) au titre évocateur « Le commercial de demain, un super héros ? », se sont ensuite succédés plusieurs ateliers sur les thèmes du « CV » ou encore de « l’entretien de recrutement ».

Des ateliers animés par des DCF régionaux émérites que sont Flavien de Laroussilhe (Marc Andrieux Consultants) et Claude Vincent (RH Partners). Claude Vincent, qui a occupé les fonctions de président des DCF Clermont-Ferrand en 1999, 2000 et 2003 et Président des DCF Auvergne en 2005 et 2008.

Une soirée particulièrement réussie…

Ce sont trois cents personnes qui ont assisté à la soirée qui concluait cette journée spéciale. Le Président de Région René Souchon, le Délégué Régional d’EDF Alain Martel, le Président de la fédération nationale des DCF Jacques Benn et la maîtresse de cérémonie Isabelle Boufferet (Groupe NRJ) ouvraient la soirée, et l’ensemble des invités pouvaient ensuite apprécier à sa juste valeur la conférence donnée par Bernard Flavien.

Ce coach sportif de haut niveau à la carrière exceptionnelle passionnait la salle notamment en affirmant « Ce dont les entreprises ont besoin, c’est d’arrêter de promouvoir et d’engager des personnes sur des critères de « savoir mécanique » – qui relèvent de l’efficacité et du process – pour s’intéresser davantage au « savoir organique » qui relève de l’efficience et du processus. Les potentiels de demain sont avant tout humains ! ». Nul doute qu’un tel message a séduit bon nombre de dirigeants présents dans la salle.



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !