webleads-tracker

Société

Élections | Les verts gagnent la ville et la métropole à Lyon

Élections  | Les verts gagnent la ville et la métropole à Lyon
Bruno Bernard et Grégory Doucet, les deux grands vainqueurs des élections municipales et métropolitaines à Lyon

Hier, Les élections à Lyon concernaient la municipalité mais aussi la métropole. Les résultats du second tour des municipales de Lyon donnent la victoire au candidat d’EELV Gregory Doucet avec 52,6 % des voix, Yann Cucherat recueillerait 29,7 % des voix devant Georges Képénékian 17 %. Pour la métropole, les Verts remporteraient également l’élection selon Bruno Bernard qui a annoncé devant les médias qu’il serait “le futur président de la métropole”.


A Lyon, avant même le second tour des élections municipales, le nom du vaincu était connu. Gérard Collomb qui est maire de la ville depuis 2001, ne sera pas le premier président élu de la métropole de Lyon. Le verdict était tombé, comme une bombe pour lui et ses amis, au soir du premier tour en mars dernier.

Pourtant, l’ancien ministre de l’intérieur et fidèle parmi les fidèles du Président Macron, partait confiant dans la campagne. C’était sans compter sur la puissance de la « vague verte ». Premiers en nombre de suffrages exprimés, dans huit arrondissements sur neuf de la ville de Lyon, les écologistes et leurs nouveaux alliés socialistes et insoumis avaient toutes les chances de ravir la ville. Le challenge a été tenu et hier, la liste commune à ces partis, conduite par Grégory Doucet est donc arrivée largement en tête avec 52,6 % des voix.

Yann Cucherat recueillerait 29,7% des voix devant Georges Képénékian (17%). Pour la métropole, les Verts remporteraient également l’élection selon Bruno Bernard qui a annoncé devant les médias qu’il serait “le futur président de la métropole”.

La dénonciation du “péril vert”, stratégie adoptée par l’alliance entre LR et LREM, ne s’est donc pas avérée payante. “Abandon de la fête des Lumières, désarmement de la police municipale… Les fake news sur notre programme circulent à longueur de journée” avait confié à la presse Lyonnaise Grégory Doucet. “Je prends ça avec beaucoup de recul. C’est normal que nos adversaires s’agitent : ils jouent leur survie”.

Face à ces attaques démesurées, le candidat des Verts est resté serein. A n’en pas douter, l’histoire ne s’arrêtera pas en chemin. A présent Bruno Bernard et Grégory Doucet accompagnés de leurs nouveaux amis politiques vont tenter de défendre leur projet à l’échelle de la métropole et de ses 1,4 million habitants.

Le taux de participation s’est effondré à seulement 38 % des inscrits. L’effet Covid et le peu d’intérêt pour l’élection aux regards des réalités actuelles en sont certainement les raisons. Pourtant, les services municipaux avaient, partout où l’élection se déroulait, fait de gros efforts dans les conditions d’accueil des électeurs et des différents personnels assesseurs et scrutateurs.



Un article de Marc-Alexis Roquejoffre

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !