webleads-tracker

Auvergne

Soutien | L’aide de la Région aux professions libérales

Soutien | L’aide de la Région aux professions libérales

Brice HORTEFEUX, député européen et vice-président du conseil régional d’Auvergne- Rhône-Alpes, accompagné de Philippe GATIGNOL, Bâtonnier de l’ordre des avocats de Clermont, a présenté un plan de relance économique régional dont pourront bénéficier les professions libérales.


L’épidémie du coronavirus ainsi que le décret du confinement ont entrainé un fort fléchissement de l’activité économique, soit environ une baisse de 33% à l’échelle nationale et de 34 % de l’activité économique régionale. Les secteurs du tourisme et de l’industrie représentant initialement une importante partie de l’activité économique de la région Auvergne-Rhône-Alpes, se voient considérablement perturbés.

Les professions libérales, notamment celles des avocats, n’échappent également pas à cet ébranlement.

En effet, depuis le 15 mars 2020, la suspension des audiences entraîne l’arrêt temporaire de l’activité des avocats. Sur 430 cabinets d’avocats, environ un tiers des cabinets clermontois ont fortement été touchés par les retombées de cette crise sanitaires.

Ce plan de relance économique d’un montant de près de 953 M d’euros s’articule autour de cinq axes majeurs, tous orientés vers une relation de proximité avec les entreprises et l’ordre des avocats.

Pour leur venir en aide, la région a mis à disposition des entreprises et des cabinets d’avocats plusieurs types subventions de soutien afin de leur permettre de se remettre sur pieds. Le Fonds National de Solidarité a été mis en place afin de venir en aide aux petites entreprises, c’est-à-dire des entreprises de 0 à 10 salariés, des indépendants, des professions libérales et des micro-entrepreneurs. Pour bénéficier de cette aide, il faut avoir réalisé moins d’1 M d’euros de chiffre d’affaires et un bénéfice net annuel imposable inférieur à 60 000€.

Ce fond est composé de deux volets : D’une indemnité directe de 1500 € et d’autre part d’une aide complémentaire forfaitaire pour les situations les plus précaires allant de 2000€ à 5000 €.

Un prêt Auvergne-Rhône-Alpes a été établi pour les besoins de trésorerie des entreprises et professions libérales afin de pouvoir honorer leurs charges en l’absence de recettes. Mis en place par la région et la Banque Publique d’Investissement France, ce prêt est disponible pour les TPE et PME sous certains critères. Il est nécessaire d’avoir au moins un an d’existence, et de faire constater une situation de fragilité temporaire. De nombreuses entreprises ont d’ores et déjà pu bénéficier de ce prêt à taux 0. En effet, aujourd’hui près de 200 M d’euros ont déjà été consommés.

Un fonds « Régional Uni » sera bientôt mis à la disposition des entreprises. Cette mesure dispose d’une souplesse dans l’attribution de l’aide financière. Il n’y a pas de critère sur le statut juridique. Cette avance remboursable à taux 0 est majoritairement destinée aux entreprises n’ayant pas pu bénéficier d’un soutien suffisant par le biais des dispositifs d’aide en vigueur. Le montant de cette aide s’élève entre 3000 € et 20 000 €, sur une durée de 5 ans.

Une subvention pour l’installation d’une protection « plexiglass » d’une valeur de 500 € est proposée aux cabinets afin de garantir la reprise de l’activité tout en veillant à bien respecter les mesures de sécurité.

Pour terminer, la région met en place une aide pour alléger le poids des cotisations ordinales. C’est-à-dire qu’une subvention est attribuée à chaque barreau de la région d’un montant de 500 € par avocat inscrit, dans la limite de 250 000 € par barreau.

Un numéro vert est mis à disposition pour tous renseignements complémentaires : 08.05.38.38.69



Publi-rédactionnel

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !