webleads-tracker

BTP, construction, immobilier

A.R.T. Eau, des solutions innovantes d’assainissement non-collectif pour les Auvergnats

A.R.T. Eau, des solutions innovantes d’assainissement non-collectif pour les Auvergnats
Sébastien Louvet, fondateur et gérant de A.R.T-Eau

Loin de son Ile-de-France natale, Sébastien Louvet a choisi d’installer le siège social de sa société à Cosne d’Allier. Mais c’est sur toute l’Auvergne, et même au-delà, qu’il propose des solutions et des services innovants en traitement des eaux usées, dans un souci de protection de l’environnement et de respect des normes en vigueur.


Depuis la loi Grenelle II du 12 juillet 2010, l’assainissement individuel est plus que jamais au centre des préoccupations écologiques. C’est aussi l’affaire de beaucoup d’Auvergnats qui sont concernés par une obligation de mise en conformité de leurs installations. La société A.R.T. Eau, Assainissement Récupération Traitement de l’Eau, a été créée par Sébastien Louvet pour apporter des solutions sur ce territoire. « Je vends des produits pour l’assainissement non-collectif, c’est-à-dire pour les foyers qui n’ont pas le tout-à-l’égout. Aujourd’hui, le moyen d’assainissement le plus connu dans ce genre de situation est la fosse sceptique. C’est un système qui impose certaines contraintes. Avec les micro-stations que je vends, ce sont les bactéries qui font le travail comme dans une station d’épuration communale. Pour le particulier et le terrassier, c’est aussi moins de travaux car les micro-stations  sont installées plus facilement. J’interviens pour des mises en conformité ou des permis de construire. »

Ce n’est donc pas un hasard si Sébastien Louvet a choisi de créer sa société en pleine campagne bourbonnaise. Son arrivée en Auvergne repose sur une étude de marché solide. Auparavant cadre commercial du groupe Aliaxis spécialisé en produits plastiques pour le traitement de l’eau, il savait que la région était mal couverte. Avec son père, déjà propriétaire en région parisienne d’une société d’ingénierie en traitement de l’eau, il décide de se lancer. « C’est vrai que j’ai toujours eu envie de faire comme mon père, à savoir créer ma propre société. Là, l’opportunité était trop belle pour la laisser passer. En Auvergne, j’ai trouvé un fort potentiel car la démographie est très étendue et les habitations dispersées. Cela veut dire que l’installation du tout-à-l’égout est compliquée dans la plupart des secteurs. Du coup, le marché de l’assainissement non-collectif y est très important.»

Un accompagnement dans la mise en conformité des installations d’assainissement individuel

Il revient à Sébastien de présenter les solutions les mieux adaptées techniquement et financièrement et de faciliter la mise en relation des différents intervenants. « Je travaille essentiellement avec les terrassiers. Ils font la pose et moi, je mets en service et je fais les branchements. J’assure aussi l’entretien. Je pratique des prix très attractifs et je n’ai pas d’exclusivité de marques. Ce qui me donne plus de souplesse dans les propositions que je fais aux clients. Je m’adapte. Je cherche avant tout des solutions. Cela m’oblige à faire une veille technologique permanente pour me tenir au courant des caractéristiques technologiques des nouveaux produits qui sortent et qui ont obtenu un agrément du gouvernement français. »

www.mon-assainissement.fr, un site ressources au service des particuliers et des professionnels

Outre sa présence sur les foires, comme dernièrement à la Foire Internationale de Clermont Cournon, et sur Internet avec www.arteau.fr où il présente l’ensemble de son offre, il a aussi créé www.mon-assainissement.fr, une plateforme dédiée à l’assainissement non-collectif. Ce site connaît un tel succès que des professionnels de toute la France choisissent d’y valoriser leur présence. « La question de l’environnement est maintenant présente dans l’esprit des gens mais il reste un travail de communication à faire. Ce site apporte de l’information sur les produits innovants, la législation, les artisans… On peut également y faire des demandes en ligne de devis sur toute la France. Il y  a un annuaire de professionnels. C’est un gros travail de documentation, de rédaction et de recherche de partenariats. » A 31 ans, ce vendeur-artisan-webmaster, comme il aime à se présenter, contribue à faire du traitement des eaux usées, l’affaire de tous.



Un article de Agnes Cluzy

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !