webleads-tracker

Institutions, collectivités

ARDE : Pour que l’intelligence économique devienne un outil strategique pour les entreprises auvergnates

ARDE : Pour que l’intelligence économique devienne un outil strategique pour les entreprises auvergnates

Avec le concours de la Région Auvergne, de l’État et de l’Union Européenne, l’Agence Régionale de Développement Économique (ARDE) a mis en place deux dispositifs afin de mettre l’intelligence économique à la portée de toutes les entreprises de notre territoire. Élisabeth Durantin, directrice de l’ARDE, détaille pour le Journal de l’éco le service VolcanIE et le service Consultant ADIT.


L’intelligence économique est un terme qui peut paraître un peu abstrait de prime abord mais il est en lien direct avec la maîtrise de l’information stratégique en entreprise. Savoir sécuriser ses systèmes d’information, savoir sécuriser sa politique commerciale, savoir veiller sur le marché, avoir une capacité à influencer son environnement sont autant d’enjeux cruciaux pour les entrepreneurs à une époque où l’économie est mondialisée. « Les concurrents ne sont plus dans la rue d’à côté mais dans le monde entier !  Souvent, les grandes entreprises sont dotées de services de veille et de services de sécurité informatique. Mais dans les plus petites entreprises, les TPE et les PME, tout cela est du ressort du chef d’entreprise. Tout comme les démarches à l’export. L’intelligence économique est souvent une question de simple bon sens. C’est un terme qui est difficile à définir et nous en faisons tous sans le savoir. C’est un peu comme la prose et M. Jourdain.», explique Élisabeth Durantin, directrice de l’ARDE.

Mais cette intelligence économique est-elle accessible à toutes les entreprises ? « L’intelligence économique c’est souvent prendre le temps de savoir ce qui se passe autour de soi et prendre les bonnes décisions en fonction de ce que l’on cherche à faire. C’est de la veille, c’est de la sécurisation, c’est aussi du lobbying et de l’influence pour mieux se positionner sur certains marchés. Consciente que ces tâches ne sont pas toujours chose aisée pour les dirigeants de PME, l’ARDE a mis en place deux dispositifs complémentaires pour venir prêter main forte à ces chefs d’entreprise. »

Beaucoup d’entreprises, même de taille très modeste, ayant fait appel aux dispositifs proposés par l’ARDE ont sécurisé leur site de production et ont investi dans l’emploi suite à ces missions menées par nos experts

Le premier de ces dispositifs, VolcanIE Auvergne, est une formation subventionnée par la Région Auvergne, la DIRECCTE et l’Union Européenne. Cette formation comprend 9 jours d’initiation à l’intelligence économique et à ses outils pour apprendre à maîtriser les informations, conforter ses positions sur un marché, anticiper les menaces et détecter les opportunités. Sur ces 9 jours de formation avec un consultant, 2 sont consacrés à de la formation sur des outils de veille et 7 jours pour un diagnostic et l’élaboration d’une stratégie commerciale. Le cout de cette formation est de 3 600 € au lieu d’un prix public de 14 000 € grâce au soutien financier du Conseil régional, des services de l’État et des crédits européens. En outre, 1 800 € sont éligibles au fonds formation, ce qui ramène le coût final à 1 800 €. 35 entreprises ont déjà pu bénéficier de ce dispositif mais il reste peu de temps pour en profiter puisqu’il sera clôturé, du moins dans ses conditions actuelles, au mois de mars 2015.

Le deuxième dispositif mis en place par l’ARDE est le consultant ADIT (1). Un expert mis à la disposition de l’entreprise pour mener une mission de renseignement économique. Identifier et qualifier les acteurs de son marché, établir un benchmark (2) précis, mener une enquête de solvabilité et de notoriété, collecter des informations stratégiques, auditer l’ensemble des axes potentiels de vulnérabilité de l’entreprise, sont autant d’exemples de missions que l’expert ADIT peut se voir confier. Ce service de l’ARDE est facturé 900 € à l’entreprise alors que le prix public est de 6 000 €, toujours grâce aux aides de l’État, de la Région et de l’Union Européenne. La mission dure entre 4 et 5 jours et les résultats sont livrés sous 6 semaines maximum.

« Beaucoup d’entreprises, même de taille très modeste, ayant fait appel aux dispositifs proposés par l’ARDE ont sécurisé leur site de production et ont investi dans l’emploi suite à ces missions menées par nos experts. Le dispositif VolcanIE permet d’établir de nouvelles potentialités pour les entreprises. », conclut Élisabeth Durantin. Toutes les entreprises intéressées pour bénéficier de l’une ou l’autre de ces formules peuvent contacter l’ARDE et plus particulièrement Julie Debiton.

(1) ADIT : Agence pour la Diffusion de l’Information technologique

(2) Benchmark : Observation, analyse des performances et pratiques utilisées par la concurrence



Publi-rédactionnel

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !