webleads-tracker

Art, Culture, Divertissements & Loisirs

Bernard Hinault une nouvelle fois au départ de l’Étape Sanfloraine

Bernard Hinault une nouvelle fois au départ de l’Étape Sanfloraine

Parrain de l’épreuve depuis 2007, le quintuple vainqueur du Tour de France était au départ, dimanche 14 août, de la cyclosportive organisée par le Vélo-Club du Pays de Saint-Flour et l’Office Municipale de la Jeunesse et des Sports de Saint-Flour. L’occasion pour les cyclistes amateurs de réaliser un rêve en partageant quelques tours de roues avec le champion.


Pour cette seizième édition, environ 750 coureurs se sont élancés dimanche sur la cyclo et 90, samedi, sur le prologue, la montée Christian Rouffiac. « La participation est stable par rapport aux dernières années », indique Pierre Rumin, coordonnateur de L’Étape Sanfloraine. « La course attire beaucoup d’habitués de toute la France », poursuit-il, ainsi que de nombreux coureurs des clubs des régions voisines. Un engagement constant qui témoigne d’un une organisation bien rodée, grâce aux 300 bénévoles qui sécurisent les nombreux croisements et un club dynamique. Une organisation qui permet aux participants de profiter pleinement des panoramas et du patrimoine du Pays de Saint-Flour, avec, cette année, un passage près du viaduc de Garabit, à Chaudes-Aigues, Pierrefort, et du col du Plomb du Cantal pour les plus solides sur le grand parcours.

Dans la roue de Bernard Hinault

La participation de Bernard Hinault à l’événement tient à l’histoire de Saint-Flour, avec le vélo et la réception du Tour de France en 2004 et 2011. Lors de la première venue de la Grande Boucle dans la Cité du Vent, une amitié se crée avec des membres du Vélo-Club, dont le président André Pezet. Des Cantaliens qui iront quelques mois plus tard s’aligner sur la Bernard Hinault en Bretagne. Depuis, le champion qui a accepté de devenir le parrain de l’épreuve, en 2007, n’a raté aucune édition de L’Étape Sanfloraine. La cyclo est ainsi l’occasion de partager quelques tours de roues avec le dernier vainqueur Français du Tour, un rêve pour les amoureux du vélo.

Garder une ambiance conviviale

Côté organisation, « la taille de la cyclo permet de garder une ambiance conviviale », indique Pierre Rumin. Le coordonnateur de l’épreuve qui organisait cette année sa dernière Etape Sanfloraine quitte l’organisation et rejoint la mairie d’Aurillac. Il est remplacé par Alexis Sigoigne. Pour Marc Pougnet, président de l’OMJS, l’objectif est de garder cet esprit de convivialité. « Nous voulons garder cet esprit, c’est l’image du Pays de Saint-Flour que l’on essaie de promouvoir. On veut faire connaître le territoire, cela nous permet d’attirer des vacanciers et notamment des familles ».



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !