webleads-tracker

Clubs, syndicats, clusters et réseaux

Bpifrance Inno Generation, “the place to be” pour les entrepreneurs

Bpifrance Inno Generation, “the place to be” pour les entrepreneurs

Carton plein pour la 3e édition du Bpi Inno Generation qui s’est tenu le 12 octobre dernier à Paris. Cet événement unique en France a rassemblé près de 37 000 personnes et 70 experts venus du monde entier. Une journée durant laquelle entrepreneurs, experts et acteurs économiques ont pu découvrir les tendances et les technologies qui transforment l’économie.


« La montée en gamme par l’innovation et l’export sont les deux piliers de la croissance »

L’accélération des technologies rend inévitable la transformation des entreprises dites traditionnelles. Ce pourquoi les écosystèmes start-ups innovantes / entreprises traditionnelles doivent se rencontrer. Et c’est là tout l’enjeu de l’événement signé BpiFrance “Bpi Inno Generation”.

L’événement a laissé la parole à de grands noms du monde de l’entrepreneuriat au travers de “stand-up des grands transformateurs” dont ont participé notamment :  Nicolas Dufourcq (DG Bpifrance), Xavier Niel (Free), Jacques Aschenbroich (Valéo), Isabelle Kocher (Groupe Engie), Frédéric Sanchez (Fives), Christel Heydemann (Schneider Electric France), Laurent Alexandre (Doctissimo), Michel-Édouard Leclerc (E. Leclerc), Pascal Daloz (Dassault Systèmes), Marc Fontaine (Airbus), Jean-Paul Agon (L’Oréal), Nathalie Stubler (Transavia France).

 

L’international à l’honneur

Durant toute une journée, entrepreneurs, start-uppers, investisseurs, experts internationaux… ont pu échanger, partager, présenter leur innovation autour de 180 ateliers thématiques et conférences. Près de 3 000 rendez-vous individuels ont également été programmés afin d’accompagner les entreprises dans leur stratégie de développement. 90 ateliersSe lancer à l’international” ont d’ailleurs été mis en place avec des espacés dédiés – les “Campus internationaux” – pour découvrir les nouveaux marchés en Europe, Afrique, Moyen Orient, Asie, Amérique…

 

French Fab, la vitrine de l’industrie du futur, de l’industrie à la française

Bpifrance avait prévu un espace dédié à la French Fab ou marque de Fabrique à la française qui  a pour vocation à devenir la vitrine des savoir-faire industriels français. French Fab permettra aux petites et plus grandes entreprises de « jouer collectif » en France et à l’international en retrouvant confiance et fierté. Ce nouveau réseau affiche clairement son ambition d’investir dans l’innovation et le capital humain pour faire rayonner l’industrie française dans le monde.

 

« La transformation n’est pas un objectif à atteindre mais une dynamique qui, une fois enclenchée, doit être constamment nourrie »

 

De nombreux industriels avaient pris place dans l’espace “French Tech” noir de monde durant toute la journée. Des ateliers comme  « Industries 4.0 : oui ! Mais comment ? Exemples concrets de déploiement »,  « Comment former vos équipes à la transformation industrielle ? »  ou bien encore « Cybersécurité : surtout une question d’hommes » étaient au programme.

Le capital humain a été mis à l’honneur avec des conférences telles que « Attirer les jeunes et les talents vers la French Fab », « Industrie du futur : transformation sociale et managériale », « Comment embarquer vos collaborateurs dans la dynamique French Fab ? »

 

Vers une transformation de la communication ?

Patrice Bégay directeur exécutif, direction communication & Bpifrance Excellence, Sandrine Matichard de Stratégies, Agathe Bousquet de Publicis France, Laure Lefevre de MinuteBuzz… Ce sont plus d’une vingtaine de personnalités qui sont intervenues et ont débattu sur le thème de la transformation dans la communication et ses métiers. L’accent a été mis sur l’importance des “communautés” via les réseaux sociaux. « Il y a 5 ans, la Société Générale, c’était 25 % d’investissement dans le digital. Aujourd’hui, c’est 50%. », a confié Caroline Guillaumin, Dircom et DRH du Groupe Société Générale.

Les entreprises de la filière communication ont été invitées à “se transformer” pour attirer les meilleurs, les talents. Elles doivent, désormais, réfléchir en termes de compétences et moins de métiers, faire preuve d’audace pour accompagner la prise de poste de leur futur collaborateur et le faire monter en compétences.

 

Région Auvergne-Rhône-Alpes : “créer la richesse, l’attractivité et les emplois de notre territoire”

Juliette Jarry, vice-présidente déléguée aux infrastructures, à l’économie et usages numériques de la Région, a pris la parole et s’est félicité que la région Auvergne-Rhône-Alpes soit “la 1ère région économique de France” en soulignant qu’au total, ce sont 900 projets soutenus par Bpi Auvergne-Rhône Alpes.

L’occasion également d’évoquer le lancement de l’Accélérateur PME Auvergne-Rhône-Alpes du 2 octobre dernier élaboré en partenariat avec Bpifrance. Un programme de 24 mois d’accompagnement afin que les « accélérées » puissent faire croître leurs entreprises en fonction de leurs ambitions : développement à l’international, digitalisation, recherche d’investisseurs, recrutement, innovation…

Juliette Jarry est également revenue sur la remise des “Trophées des start-ups” tenus le 8 octobre dernier à l’Hôtel de Région à Lyon et dont les heureux lauréats ont été LACTIPS, HOOMANO, SENTRYO et LE BOUCHER VERT.
Lauréats des Premiers Trophées des start-ups de la Région AURA aux côtés de Juliette Jarry,vice-présidente déléguée aux infrastructures, à l’économie et usages numériques de la Région et M. Bes Bpifrance AURA

Lauréats des Premiers Trophées des start-ups de la Région AURA aux côtés de Juliette Jarry, vice-présidente déléguée aux infrastructures, à l’économie et usages numériques de la Région et M. Bes, Bpifrance AURA



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !