webleads-tracker

Santé

Coronavirus | Les mesures prises par le CHU de Clermont-Ferrand

Coronavirus | Les mesures prises par le CHU de Clermont-Ferrand

En raison de l’ampleur de la pandémie de coronavirus répandue sur le territoire français, le CHU de Clermont-Ferrand a annoncé vendredi les mesures prises par les hôpitaux de la ville pour faire face à la propagation du virus.


La crise sanitaire liée au coronavirus a récemment mené le CHU de Clermont-Ferrand à ouvrir une cellule de crise afin de répondre en temps et en heure à la propagation de l’épidémie. Et suite à l’annonce d’Emmanuel Macron jeudi soir, de nouvelles mesures drastiques s’appliquent aux hôpitaux de la ville : Gabriel Montpied, Estaing et Louise Michel à Cébazat.

Dans le cadre de la prise en charge des patients, le CHU interdit désormais les visites des proches des patients hospitalisés, à l’exception de certains cas (notamment pour la fin de vie) étudiés avec le corps médical pour assurer un accès aux familles. A compter du lundi 16, les services d’ophtalmologie et d’odontologie sont fermées à l’exception encore une fois de certains cas d’urgence. Enfin, le CHU a annoncé que le cas de la déprogrammation des hospitalisations non-urgentes est en cours de réflexion. La cellule de crise réévaluera la situation de manière quotidienne et permettra ainsi une meilleure prise en charge des patients.

Des prélèvements sur les cas susceptibles d’être infectés sont réalisés et testés quotidiennement sur rendez-vous après une réorientation par le SAMU 63. Un agencement de chambres dédiées et sanctuarisées et les capacités de réanimation sont réservées aux patients touchés par le COVID-19.

Compte tenu de l’évolution de la situation et de l’avancée du virus, le CHU répond de manière efficace à l’accroissement de son activité de +140%. La direction annonce une mobilisation de l’intégralité des services hospitaliers pour veiller au bon fonctionnement des services et à la disponibilité du matériel nécessaire à la prise en charge des patients. Toujours dans cette optique, et en fonction de l’évolution de la situation, la disponibilité des personnels pourra être réévaluée et ainsi augmenter les temps de travail des soignants. Le SAMU renforce également les moyens humains et matériels pour le centre d’appels.

Enfin, les personnels et médecins des services dont l’activité pourra potentiellement être déprogrammée au même titre que l’ophtalmologie ou l’odontologie seront placés en renfort des équipes en tension. Le CHU envisage également de faire appel aux étudiants des écoles et instituts de formations paramédicales dépendants de l’établissement.

Face à l’ampleur de la crise sanitaire, le centre hospitalier a donc tout mis en œuvre pour assurer la prise en charge des patients touchés par le virus.



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !