webleads-tracker

Société

Couvre-feu | Le Gouvernement resserre la vis

Couvre-feu | Le Gouvernement resserre la vis
La mise en place du couvre-feu à 18h va obliger les français à changer leurs habitudes, notamment pour faire leurs courses en dehors des heures de couvre-feu.

Hier soir, le premier ministre Jean Castex a annoncé en direct la mise en place de nouvelles mesure dans la lutte contre l’épidémie de Covid-19, dont le couvre-feu national à 18h.


La situation « maîtrisée mais fragile », ne cesse d’évoluer sur le territoire français et a atteint un plateau élevé de 16 000 contaminations journalières, dont près de 300 du variant anglais. Pour Olivier Véran, Ministre de la santé, les variantes connues du virus, qui circulent déjà dans notre pays, doivent être absolument évitées grâce au maintien absolu des gestes barrières, au renforcement des protocoles sanitaires et à la mise en place de mesures de gestion supplémentaires.

Le gouvernement met également l’accent sur l’évitement indispensable de l’arrivée de nouveaux cas porteurs des variantes du virus sur le sol français. Pour cela, un renforcement des contrôles aux frontières va être mis en place, avec notamment l’obligation de la présentation d’un test PCR négatif de moins de 72h pour entrer sur le territoire national, ainsi qu’un engagement à l’isolement pendant 7 jours, avec quelques exceptions pour les travailleurs transfontaliers et travailleurs routiers. D’autres mesures spécifiques sont appliquées pour l’Outre-Mer.

Jean Castex, Premier Ministre, a par ailleurs annoncé la mise en place d’un couvre-feu à partir de 18h sur tout le territoire à partir de samedi, pour une durée de quinze jours. « Cette mesure est efficace selon les données analysées dans les départements où le couvre-feu à 18h était déjà en vigueur », estime-t-il. Des dérogations seront possibles pour aller chercher les enfants à l’école et rentrer du travail. Le Premier Ministre n’a pas exclu la mise en place d’un troisième confinement dans les semaines à venir dans le cas où la situation épidémique continuerait à se dégrader.

Le Gouvernement a décidé de maintenir les apprentissages en présentiel et en distanciel pour les lycéens après le 20 janvier.
Par ailleurs, le variant du virus étant potentiellement plus contagieux pour les enfants, un renforcement des règles sanitaires dans les établissements scolaires sera désormais mis en place, avec notamment la suspension des activités physiques et sportives à l’intérieur, le renfort du protocole sanitaire dans les cantines ainsi que le déploiement d’un million de tests dans l’espace scolaire d’ici les vacances de février.

Dans les Universités, les travaux dirigés en première année pourront reprendre à compter de la semaine du 25 janvier, en demi-groupes, avec un maintien et un renforcement obligatoire des protocoles sanitaires dans les établissements universitaires.

L’objectif, selon Frédérique Vidal, Ministre de l’Enseignement Supérieur, est de passer d’une majorité d’enseignements à distance à une majorité de cours en présentiel. « Je me réjouis vraiment que les liens humains puissent se renouer au cours des prochaines semaines. Il en va de l’avenir de notre jeunesse », a-t-elle déclaré.

La poursuite de l’accélération de la campagne vaccinale est également programmée.
Plus de 700 centres de vaccination seront ouverts à partir de lundi, à destination des plus de 75 ans et des personnes vulnérables. Au total, 6,4 millions de personnes sont appelées à se faire vacciner.

« La vaccination permet d’espérer une sortie de cette crise à l’été prochain », a déclaré Jean Castex.



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !