webleads-tracker

Conseil, Audit, Expertise

Devenir Sophrologue Caycedien

Devenir Sophrologue Caycedien

Vous constatez que vous avez fait le tour de votre travail actuel ? Ou bien vous découvrez que l’ennui s’installe, que la pression s’amplifie, que le manque de reconnaissance devient pénible au quotidien, bref, la question de la reconversion professionnelle s’annonce comme une évolution désirée, voire naturelle….


Vous envisagez d’acquérir des compétences complémentaires à votre métier de base ?
Pourquoi ne pas devenir sophrologue caycédien ?

Dans votre entourage, des proches ou des amis ont bénéficié de la sophrologie caycédienne. Vous-même peut-être, avez-vous eu recours à cette pratique ?
Elle n’a de cesse depuis les années 1960 de faire des émules. Il est vrai que la simplicité et la puissance de cette méthode facilitent sa pénétration et son développement dans des milieux aussi différents que l’éducation, le sport, l’entreprise, le médical, etc.

Patricia BROWNE, directrice des Ecoles e Sophrologie Caycédienne de Marseille / Toulon, de Lyon et de Clermont-Ferrand précise : «Le métier de sophrologue caycédien est en plein essor ! Il est vrai que l’essentiel de nos stagiaires se préparent à une reconversion professionnelle ou à ajouter une complémentarité à leur métier actuel. Si celle-ci fait rêver, passer du rêve à la réalité nécessite d’organiser soigneusement son parcours et notamment le choix de la formation et de l’école ». www.formation-sophrologie-caycedienne.com

Comment expliquez-vous ces nombreuses reconversions vers ce métier de sophrologue caycédien ?

Les métiers de l’accompagnement vers le changement et le bien-être ont le vent en poupe. Nombreux sont ceux qui se dirigent vers ces professions car elles offrent une dimension relationnelle et humaine convoitée et recherchée.
Souvent les stagiaires ont été confrontés eux-mêmes au stress et à l’absence d’une relation professionnelle basée sur l’écoute, le respect et la considération de l’autre.

Ils cherchent aujourd’hui à s’épanouir, à se réinventer dans un métier humaniste, proche de l’autre et surtout à donner un sens à leur activité. S’épanouir dans un métier profondément humain, tel est le vecteur commun à l’ensemble des stagiaires.
D’ailleurs, un dernier sondage (1) paru dans la presse, à relevé que 85% des français trouve que c’est une bonne chose que de changer de métier !

P1250288 (1)

Le métier de sophrologue caycédien bénéficie d’un contexte favorable…

C’est en effet une activité en pleine expansion. La société actuelle marque de l’intérêt pour les disciplines dites « douces » comme la sophrologie, qui depuis de nombreuses années a fait ses preuves. D’ailleurs, des mutuelles proposent des remboursements à leurs adhérents lorsqu’ils sollicitent des sophrologues. Si elle s’est faite connaître pour être une approche efficace face au stress, à l’insomnie, à l’accompagnement de la douleur, aux manifestations émotionnelles pénalisantes, elle se développe de plus en plus dans le domaine éducatif –la préparation aux examens par exemple-, contribue à la préparation à l’accouchement, à l’amélioration des pratiques sportives ou à l’accompagnement au changement.

La sophrologie est souvent associée à la relaxation. Qu’en est-il exactement ?

Limiter la sophrologie caycédienne à seulement de la relaxation est réducteur. Bien sûr que la détente physique et psychique est d’une certaine façon incontournable. Mais elle conduit le bénéficiaire, au-delà d’une détente nouvelle, à retrouver –ou à conforter- sa confiance en lui, à renforcer une pensée positive et constructive, à s’adapter de façon plus large et plus juste, à contacter des ressources nouvelles en lui afin qu’il puisse réaliser au mieux ses projets, à accorder son corps et son esprit, à développer ses capacités de mémorisation et de concentration, etc.

Quelles sont les qualités requises pour devenir sophrologue caycedien ?

Si l’acquisition de la méthode, des protocoles, des outils est un passage obligé, le savoir-être est incontournable.
Il s’agit pour le sophrologue caycédien de développer ses capacités d’accueil, d’écoute et d’accompagnement. Il lui est demandé de travailler son centrage, son ancrage mais aussi d’acquérir une bienveillance à l’égard d’autrui. Accueillir la personne telle qu’elle est, sans jugement, sans a priori.

Le choix de l’école est essentiel…

La formation professionnalisante et certifiante que nous proposons dans nos différentes écoles s’adresse à toutes les personnes désireuses de s’engager dans un parcours profondément humain. Les écoles de sophrologie caycédienne sont répertoriées et reconnues officiellement par Sofrocay (Académie Internationale de Sophrologie Caycédienne).

Sachez que de nombreux enseignements à la sophrologie se sont développés ces dernières années et parfois de façon aléatoire. Le terme de sophrologie étant devenu générique, se tourner vers des écoles reconnues est le gage d’un enseignement de qualité qui assure l’authenticité de la méthode.

Patricia BROWNE
Directrice des Ecoles de Sophrologie Caycédienne de Marseille / Toulon, Lyon et Clermont-Ferrand.

(1) Sondage mené par Odoxa les 17 et 18 mai 2017

 

 



Un publi-rédactionnel du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !