webleads-tracker

Société

Don du sang | L’Etablissement Français du sang sous tension

Don du sang | L’Etablissement Français du sang sous tension

La crise sanitaire a diminué drastiquement les réserves de sang de l’Etablissement Français du Sang (EFS) jusqu’à atteindre un niveau critique. Depuis le 27 septembre et jusqu’au 17 octobre, vous pouvez aider l’EFS qui a pour objectif d’augmenter les réserves de 30 000 poches de sang. Une mobilisation de la part de l’organisme est attendue pour recevoir les donneurs. 


L’Etablissement Français du Sang 

L’organisme travaille avec 10 000 collaborateurs, collaboratrices, qui sont des médecins, pharmaciens, biologistes, techniciens de laboratoires, chercheurs, infirmiers.  Grâce à des milliers de bénévoles, l’EFS s’engage au quotidien pour transformer les dons en vie et soigner 1 million de personnes chaque année.

Il a pour mission principale l’autosuffisance nationale en produits sanguins. Présent sur l’ensemble du territoire, pour être au plus près de vous, il réalise aussi des examens de biologie médicale qui sont indispensables pour la transfusion du sang.

3 semaines pour donner son sang 

L’EFS accueille depuis le 27 septembre et jusqu’au 17 octobre tous les donneurs y compris ceux qui n’ont pas pris de rendez-vous. Les collectes sont renforcées ou étendues partout où ils le pourront.  Pour répondre au besoin urgent des dons de sang et voir une augmentation des réserves concernant les poches de globules rouges, l’ensemble du personnel est mobilisé. Les prélèvements de plasma sont déprogrammés pour concentrer l’ensemble des ressources sur le don du sang.

Concernant la pénurie de mains d’œuvre, 200 postes sont à pourvoir pour les professionnels de santé, en particulier les infirmiers, les médecins et biologistes. Pour postuler vous pouvez vous rendre sur le site efsrecture.fr

Une collecte de sang au plus bas depuis la crise 

Avec la crise sanitaire qui dure depuis 18 mois, l’Etablissement Français du Sang collecte beaucoup moins de poches, ce qui est très inquiétant, car sans les donneurs, les réserves diminuent et à terme des patients ne pourront pas recevoir de transfusion.

L’organisme a pu remarquer que les 2 dernières semaines, 15% des rendez-vous sont restés vacants. Les collectes dans les entreprises, les campus et les lycées représentent habituellement 30% de la collecte, cependant ce chiffre est en nette baisse du fait de la suspension des dons du sang dans ces établissements. L’EFS est aussi sous tentions concernant le personnel de santé (infirmiers, médecins) qui voit une pénurie à certains endroits à cause de 200 postes vacants.

Après un état des lieux, l’EFS est dans un état critique : il manque plus de 20 000 poches de globules rouges (habituellement, il faut 100 000 poches pour avoir un niveau satisfaisant, malheureusement il n’y en a que 77 000).  Les prochaines semaines seront les plus importantes mais les prévisions restent réellement inquiétantes. C’est pourquoi l’EFS compte sur chacune des personnes pouvant faire un don de sang pour se présenter dans un lieu de collecte d’ici le 17 octobre. 

 



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !