webleads-tracker

Services aux entreprises

FCE 63 Auvergne : La Délégation Clermont-Ferrand Auvergne, qui existe depuis 1980, est l’une des plus importantes de France !

FCE 63 Auvergne : La Délégation Clermont-Ferrand Auvergne, qui existe depuis 1980, est l’une des plus importantes de France !
De gauche à droite: M-Claire Dufour, Sebastien Goude, M-Laure Barthomeuf, Anne Depreux, Jennifer Da Costa, Florence Eyzat, Annette Perrin

A l’occasion du 8 mars 2015, Journée Internationale des Droits des Femmes, la Présidente de l’association des Femmes Chefs d’Entreprise (FCE), délégation Clermont-Ferrand, Marie-Claire Dufour, a souhaité faire un point sur leurs activités.


90% des femmes de l’association FCE 63 sont des femmes financièrement responsables de leurs entreprises

Marie-Claire Dufour ne déroge pas à cette règle. Elle-même est à la tête d’une entreprise familiale connue à Clermont-Ferrand sous le nom d’ « Aux Dames de France » et raconte son parcours ainsi : « Dans les années 1990, j’ai proposé à mon père qui voulait vendre l’entreprise familiale, de la lui racheter. Il me disait que ce serait un peu lourd à gérer pour une femme, d’autant plus que j’étais enceinte à ce moment là et lui était obligé d’arrêter de travailler. A force d’insister, et avec beaucoup de persévérance, en empruntant, j’ai pu reprendre le flambeau d’une entreprise familiale que mon grand-père avait créée. ».

Pour suivre l’évolution économique et être toujours à l’avant-garde, Marie-Claire Dufour a décidé de changer le nom de l’entreprise qui s’appelle dorénavant « Envie d’intérieur ». Ce changement d’enseigne s’accompagne d’un passage au numérique par l’intermédiaire d’un site internet, plus précisément d’une boutique en ligne. Cette rupture avec le passé a été un véritable pari pour cette femme chef d’entreprise dans la mesure où « Aux Dames de France » rayonnait déjà sur un plan régional et le but a été de trouver une idée nouvelle pour moderniser cette activité : « Les gens avaient une image un peu dépassée de notre entreprise. Nous avons essayé d’apporter de la nouveauté.»

Marie-Claire se partage donc entre sa vie associative, sa vie professionnelle et sa vie familiale. Celle-ci vient d’être réélue en début d’année pour un nouveau mandat de 2 ans au sein de l’Association FCE63. Elle rappelle que la force de cette délégation vient justement qu’elle fait partie d’une association nationale permettant d’aider aux mieux les femmes chefs d’entreprises : « Au sein de notre association FCE 63, nous avons le droit à 10% de femmes qui ont des postes à haute responsabilité dans des grandes structures mais sinon la majorité sont des femmes financièrement responsables de leurs entreprises. »

Les actions menées au sein de FCE 63

Ces actions en 2015 s’articulent autour de trois grands axes :

  • L’association FCE 63 se rapproche de la Faculté de Chirurgie Dentaire qui, elle-même, a proposé des stages en zone rurale. Le but étant d’aider les étudiants qui ont du mal à vouloir accepter d’aller dans ces zones, d’essayer de faciliter leurs parcours, de les convaincre et enfin de préparer leur accueil ;
  • Un autre autre axe pour cette année est d’aller témoigner dans les zones rurales pour dire : « Les femmes peuvent reprendre des entreprises . Parce que, là encore, il y a des tabous dans beaucoup d’endroits. Et des petites entreprises familiales meurent dans les zones rurales alors que cela pourrait être une ouverture avec un peu plus d’entrepreneuriat féminin » , précise Marie-Caire Dufour ;
  • En 2015, l’association travaille sur les trophées : une femme entrepreneur est mise en avant tous les deux ans. Il y aura un appel à candidature. « Souvent, on la choisissait mais là, nous avons envie de donner plus de chance et d’élargir les réseaux à la fois digitaux et physiques. », souligne la Présidente de la délégation de Clermont-Ferrand.

Donc cela va être l’occasion de diffuser ce concours sur les réseaux aussi. Officiellement, les inscriptions ne sont pas encore lancées mais cela va se faire dans les jours qui arrivent.

Le but numéro 1 de l’association est qu’il y ait une meilleure gouvernance de la femme dans les instances économiques et c’est là que la loi sur la parité ne va pas tout résoudre mais l’association a encore un grand rôle à jouer ! Marie-Caire Dufour peut en témoigner puisqu’on lui a déjà proposé de prendre un mandat au dernier moment au nom de la parité. « Mais en fait les femmes ne sont pas encore assez habituées, il faut leur ré-expliquer ce que c’est. Elles veulent justement être très performantes mais elles n’osent pas y aller et ce que nous craignons, c’est que du fait de la parité ces femmes ne seront pas ou peu préparées. », insiste t-elle encore.

Donc le rôle de l’association est aussi d’expliquer ce que c’est et de pouvoir s’impliquer vraiment d’elles-mêmes et non au dernier moment pour mettre un nom sur un papier.

La Présidente Eva Escandon de Femme Chefs d’Entreprises est, elle-même, Vice‐Présidente de la commission « Parité CCI France ». Elle a donc donné l’impulsion aux autres délégations afin de se rapprocher des CCI. La CCI du Puy-de-Dôme est en train d’organiser une commission avec la participation de la FCE 63 pour que cette dernière puisse expliquer les mandats aux femmes. L’Association demande de travailler plus en profondeur pour avoir des femmes qui auront à la fois le temps et l’envie de s’impliquer.

L’impact du rapprochement des régions sur l’association FCE 63

Du fait du rapprochement des régions, il va y avoir moins d’élus. Mais malgré cela, la parité va être utile puisque jusqu’à maintenant la CCI du Puy-de-Dôme comptait  6 femmes sur 60 élus.

Concrètement, l’association va se calquer sur la nouvelle région Rhône-Alpes-Auvergne mais comme la délégation du Puy-de-Dôme est en Auvergne, le but sera de créer d’autres délégations, dans les autres départements. C’est maintenant que l’Association a pour but de se développer en Auvergne pour faire ensuite un peu plus contre-poids de ces nouvelles répartitions au sein des départements.

Marie-Claire Dufour ajoute : « ce qui est bien, c’est que nous sommes vraiment une association nationale et que nous avons un maillage, nous ne sommes pas isolés dans notre petite Auvergne. C’est une opportunité d’être plus grande. »

Le fonctionnement de FCE 63

L’Association organise des réunions statuaires tous les premiers lundis du mois en dehors des vacances scolaires. La cinquantaine des membres de l’Association travaillent en commission selon les sujets (commission « femmes du bâtiment », commission « commerce », etc.)

Prochainement, une commission va être lancée avec Stéphanie Tubert, Madame le Doyen de la Faculté de Chirurgie Dentaire de Clermont-Ferrand.

Marie-Caire Dufour conclut ainsi : « Le dénominateur commun de toutes ces femmes, est cette volonté de toujours vouloir bien faire pour réussir : elles ont du mal à accepter l’échec et donc elles vont tout faire pour se donner complètement aussi bien pour elle-même que pour leur entreprise. Ces femmes donnent beaucoup d’énergie pour y arriver et font preuve de beaucoup de persévérance. »



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !