webleads-tracker

Commerce et Distribution

Foire de Clermont-Ferrand-Cournon : Entrées en baisse mais un business toujours aussi important !

Foire de Clermont-Ferrand-Cournon : Entrées en baisse mais un business toujours aussi important !

Les chiffres ont circulé ces derniers jours à la Une de toute la presse régionale. Ainsi, après une année de stabilisation en 2015 la fréquentation baisse encore cette année d’environ 10%.
Pourtant de nombreux exposants restent affirmatifs : La Foire reste un excellent vecteur de communication et surtout de ventes !


Si le nombre de visiteurs est effectivement passé de 179 000 en 2012 à 135 000 en 2016, force est de constater que l’événement conserve (largement) sa place de plus grand rendez-vous commercial du Massif-Central.

Comme le précise officiellement la Direction de la Foire : “Le bilan de cette 39e édition est quelque peu contrasté. Les visiteurs ont manifesté leur satisfaction unanime de retrouver une invitation au voyage avec l’exposition Viva Cuba et son ambiance « caliente ». La fréquentation a eu cependant à pâtir de conditions météo des plus extrêmes… et peut être aussi de la prolongation de l’état d’urgence. Selon les premières estimations 135 000 personnes ont été accueillies durant 10 jours, soit 10 % de moins par rapport à 2015.”

Toutefois, l’évènement conserve sa force d’attraction commerciale comme le souligne auprès de la rédaction du journal de l’éco, Guibert, exposant lors de l’édition 2016, à la tête d’une entreprise espagnole ayant fait le voyage pour participer à l’événement « Le nombre de visiteurs a peut-être baissé de 10% … mais mon chiffre d’affaires a augmenté de 5% ! ».

Il est vrai que les chiffres de Clermont-Ferrand ne constituent pas une surprise. Comme le précise une étude récente du cabinet Xerfi « Arrivé à sa limite, le modèle des foires et salons doit se réinventer. Pressions croissantes des donneurs d’ordres, intensification de la concurrence étrangère, essor du numérique : les facteurs de tension et de mutation s’accumulent pour les professionnels des foires et salons. Pour autant, à en juger par les multiples fusions-acquisitions et l’arrivée récente de nouveaux investisseurs, le marché dispose toujours de solides perspectives de développement »

En France, si la Foire de Paris reste évidemment un solide leader en terme de visiteurs, Bordeaux, en nombre d’exposants, reprend la 3ème place à la foire de Lyon.

Sur la région Auvergne-Rhône-Alpes, avec 256 000 visiteurs et 898 exposants Lyon domine logiquement mais la Foire Internationale de Clermont-Cournon figure sur la seconde marche du podium loin devant les Foire de Grenoble ou de Saint-Etienne.

La Foire de Clermont-Cournon… plus grande que celle de Lyon !

On perçoit encore mieux la dynamique commerciale de la Foire Internationale de Clermont-Ferrand-Cournon en analysant la surface totale de la manifestation.
Ainsi, si Bordeaux occupe la deuxième place sur le critère de surface totale de stands avec 62 000m2, Clermont grimpe à la 4ème place avec 46 000m2, juste derrière Marseille mais devant la capitale régionale Lyonnaise !

Comme dans beaucoup de secteurs, le numérique et Internet rabattent les cartes et font perdre de l’attractivité à de nombreuses foires françaises.
Seulement la Foire Internationale de Clermont-Ferrand-Cournon reste encore un lieu commercial fort et constitue un temps économique majeur pour l’économie régionale et plus particulièrement les 650 entreprises exposantes dont certaines remplissent en seulement 10 journées leurs carnets de commande pour plusieurs mois.

 

 



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !