webleads-tracker

Société

FoRTE | Ouverture de l’appel à projets

FoRTE | Ouverture de l’appel à projets

La Région Île-de-France annonce l’ouverture du quatrième appel à projets du Fonds régional pour les talents émergents (FoRTE).


FoRTE donne chaque année à près de 50 jeunes créateurs français ou internationaux, travaillant en Île-de-France, les moyens financiers et matériels de créer une première œuvre, tout en étant accompagnés par une structure qui s’engage dans le suivi de leur projet et pour leur insertion professionnelle.

FoRTE s’adresse aux jeunes artistes diplômés ou ayant suivi une formation qualifiante, de 18 à 30 ans, de toutes nationalités, dans les disciplines suivantes : musique (toutes esthétiques), arts de la scène (théâtre, danse, cirque, etc.), arts plastiques, arts numériques, architecture, design et mode, photographie, cinéma et vidéo. Ce fonds est doté d’un million d’euros par an.

Pour les jeunes talents lauréats : bourses de 2500€ par mois, pour une durée maximale de 10 mois, destinées à les aider à réaliser leurs premières productions professionnelles (créations) en Île-de-France, et à favoriser leur insertion professionnelle. Durant cette période, ils sont accompagnés par une structure professionnelle, avec laquelle ils co-candidatent.

Les structures artistiques et culturelles d’accueil et d’accompagnement, partenaires des jeunes talents, peuvent également bénéficier d’une aide régionale, pour les projets des jeunes artistes qu’ils accompagnent : ce soutien peut aller jusqu’à 50 000 €, pour des projets d’une durée maximale de 10 mois.

Partenaire de l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024, la Région Île-de-France participe à la mise en œuvre de l’Olympiade culturelle, qui se déroulera de 2021 à 2024. Dans ce contexte, dès cette année, les candidats qui le souhaitent pourront proposer des projets artistiques s’inscrivant dans cet enjeu et faisant dialoguer art et culture, et sport.

L’appel à projets FoRTE 2020 est ouvert jusqu’au 4 janvier 2021.

 



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !