webleads-tracker

Commerce

« Hellium », le nouveau concept store clermontois spécialisé dans les T-shirts

« Hellium », le nouveau concept store clermontois spécialisé dans les T-shirts

Valentin RAYNARD et sa mère participent au dynamisme et à l’animation des rues clermontoises en proposant des T-shirts originaux dans un espace convivial. Le créateur revient, pour le Journal de l’éco, sur son parcours.


Valentin RAYNARD est un homme heureux. A 23 ans, ce jeune Clermontois vient de créer son entreprise en s’associant avec sa mère. « J’ai toujours voulu avoir mon propre commerce, être mon propre patron » nous confie t-il. « A l’origine, mon parcours scolaire n’avait rien à voir avec mon projet de créateur : je suis diplômé en maintenance industrielle et j’ai travaillé, pendant 2 ans, dans un Bricomarché et un Sex shop ! » nous explique le jeune chef d’entreprise.  « C’est à cette occasion que j’ai découvert le goût du contact clients. Le côté humain et le relationnel sont très importants à mes yeux ».

Fort de cette expérience en vente, c’est en octobre 2013, qu’il se lance, en famille, dans l’aventure de la création. 2 mois plus tard, le 8 novembre 2013, « Hellium » ouvre ses portes rue Sainte-Claire dans le centre-ville de Clermont-Ferrand. « Hellium est un T-shirt store, c’est-à-dire que notre activité est centrée sur la vente de T-shirts homme en série limitée avec une forte rotation de la collection, introuvables dans les autres magasins de la ville. Nous proposons également des jeans, des pulls ainsi que des accessoires comme des ceintures et des écharpes ». Voila qui devrait ravir les fashionistos ; et les fashionistas puisque « 60 % des clients sont des femmes ».

« La création d’Hellium est un concours de circonstances » se souvient Valentin RAYNARD. « Je venais d’arrêter mon travail salarié, ma mère souhaitait se lancer dans une nouvelle activité et nous avions trouvé un local qui répondait à nos besoins en termes de position géographique et de prix. Comme il s’agissait de ma première expérience de création, j’ai rencontré des difficultés notamment au niveau des démarches administratives » rappelle le jeune commerçant. « Heureusement, j’ai utilisé les services d’un comptable et d’un conseiller juridique. A contrario, j’ai vraiment eu plaisir à aménager le local, à donner une âme à mon magasin en prenant le contre pied de ce que l’on peut voir en grande distribution. Par exemple, je ne souhaitais pas utiliser des mannequins en vitrine, j’ai donc dû avoir l’esprit créatif ! »

Quand nous l’interrogeons sur le choix de son activité, le créateur nous explique qu’il se positionne sur le marché des vêtements hommes, moins concurrentiel que celui des vêtements pour femmes. « Hellium n’a pas vraiment de concurrents directs car les T-shirts que nous proposons sont des modèles très particuliers avec peu de pièces disponibles contrairement au réseau de pap (prêt-à-porter) classique. Nous travaillons avec des grossistes ce qui nous permet de pouvoir proposer un choix très large de produits avec une possibilité de commander des pièces spécifiques. Nous avons des T-shirts que vous ne trouverez nulle part ailleurs dans la région ».

Aujourd’hui, les pistes de développement d’Hellium sont nombreuses : « Nous pensons mettre en place une grande campagne de communication avec des flyers en mars et créer un site Internet avec, pourquoi pas, un module de vente en ligne. De plus, afin de proposer des nouveautés et s’assurer de la qualité des produits, je vais aller rencontrer de nouveaux fournisseurs lors des salons parisiens ».

A Valentin RAYNARD de conclure : « Hellium est un lieu convivial qui est aussi destiné à faire vivre un quartier et dynamiser les rues de Clermont-Ferrand en proposant des nouveautés, du changement. N’hésitez pas à nous rendre visite » !

Damien Béal



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !