webleads-tracker

Etudes, conseil, expertise

La Médiation s’invite à l’APM « Je t’aime ! Moi non plus ! »

La Médiation s’invite à l’APM « Je t’aime ! Moi non plus ! »

Le 6 mars dernier, les dirigeants du club APM Auvergne Nouveau Monde ont accueilli au Novotel Reflexe Brézet Stephen Bensimon, médiateur, auteur et philosophe qui dirige l’IFOMENE, l’Institut de formation à la médiation et à la négociation.


la Médiation … posture … à la fois « douce et ferme »

Pour cet intervenant passionné et actif dans le domaine du contentieux et de la négociation, l’objectif de cette rencontre visait à sensibiliser ces dirigeants afin de leur permettre de découvrir et s’approprier une posture pragmatique et humaine, à la fois « douce et ferme pour les aider ainsi à sortir rapidement et efficacement de leurs conflits par le haut.

La Médiation …d’essence non violente … requiert du courage

De but en blanc, Stephen Bensimon plante le décor en affirmant que si la Médiation est d’essence non violente, elle requiert du courage et il illustre son propos en citant Gandhi qui écrit  « Quand il n’y a le choix qu’entre violence et lâcheté, je conseillerai toujours la violence ».

Le monde change, la criminalité sociétale chute du fait de l’évolution des valeurs sociales et des comportements, les contentieux se font plus rares mais les échecs contractuels n’ont pas disparu pour autant du paysage et ces sources de conflits non résolus mettent sérieusement en péril l’entreprise.

Face à ce changement d’envergure et durable il convient, selon Stephen Bensimon, de s’interroger sur « les choix judicieux à opérer entre contentieux et négociation et entre contentieux et autres modes de règlement des différends ou difficultés relationnelles des affaires ».

La Médiation est « un processus structuré, ni juridique, ni technique, dans lequel deux ou plusieurs parties à un litige tentent par elles-mêmes, volontairement, de parvenir à un accord sur la résolution de leur litige à l’aide d’un médiateur ».

Ce processus, engagé par les parties, suggéré ou ordonné par une juridiction, offre aux parties des solutions mutuellement acceptables et conformes au droit. Ce qui caractérise le Médiateur c’est de s’appuyer en permanence sur les quatre points cardinaux d’éthique et de méthode que sont la liberté, l’indépendance, le secret et absence de pouvoir, ce qui le rend incorruptible et impartial aux regard des parties donc totalement légitime.

Dans un contexte de tourmente économique, social et politique où le sens et l’autorité sont malmenés et où la hiérarchie a été désacralisée au cœur de nos institutions il devient nécessaire de bien distinguer le rapport hiérarchique et le rapport humain et de privilégier l’équilibre de l’équipe sur celui la personne en difficulté sans pour autant la laisser pour compte.

Toute organisation … nécessite un cadre … et des espaces … de liberté et de souplesse

Selon Aristote, toute organisation pour fonctionner efficacement nécessite à la fois, un cadre qui rassure, guide et structure et des espaces individuels et collectifs de liberté et de souplesse qui permettent à chacun d’exprimer sa créativité, son agilité et sa singularité. Les institutions ayant perdu leur caractère sacré et immortel toute loi humaine confrontée à d’incessants changements se doit donc de devenir absolue pour pallier à ce manque et éviter ainsi le risque de désintégration. La difficulté vient du fait que la loi humaine n’est pas forcément juste, connue de tous, applicable à tous et donc acceptable par tous. Sachant, par ailleurs, qu’il est dans la nature des êtres vivants d’êtres singuliers et différents les uns des autres, ils sont conduits naturellement à se soustraire des règles imparfaites par nature, et à s’affranchir des structures mutilantes et asséchantes ; il va falloir leur offrir une compensation. Pour créer la confiance et la motivation au service de l’efficience, il est nécessaire que toute organisation ou entreprise repose sur deux piliers qui concilient harmonieusement la rigueur de la loi avec la bienveillance et la souplesse du management.

« Le plus beau métier du monde, c’est de réunir les hommes ».

C’est ici que la Médiation prend tout son sens et toute sa place comme alternative judicieuse et non judiciaire à la tentation de recourir a de couteux et long règlements de conflits portés devant les différentes juridictions. Elle permet ainsi de préserver une relation durable entre les parties en favorisant entre eux, avec pragmatisme, une confrontation franche et un dialogue constructif.

Stephen Bensimon réaffirme sa foi dans l’esprit de la Médiation qui représente à ses yeux une voix privilégiée au cœur de l’entreprise et du management pour concilier efficacement humanité et efficacité et conclut en citant Jean Monnet qui disait : « Le plus beau métier du monde, c’est de réunir les hommes ».

Contact presse :

Gilles Flichy, Animateur APM ANM  : 06 08 93 72 99 : gilles.flichy@ag2rlamondiale.fr

CRP_Bensimon

Présentation de Stephen BENSIMON

Stephen BENSIMON, Conseil spécial auprès de personnalités du monde économique et politique,

Philosophe, normalien, médiateur AME, directeur de l’institut de formation à la médiation et à la négociation (IFOMENE) à Paris, directeur pédagogique du diplôme universitaire de médiateur, auteur de « Art et techniques de la Médiation » (LexisNexis Pratique professionnelle) et de « Art et techniques de la plaidoirie » (LexisNexis Pratique professionnelle).

Médiateur et il intervient en conduite de changement, risques psychosociaux et restructuration. Il intervient régulièrement sur le développement de la Médiation et des Centres de formation à la Médiation dans le monde depuis de nombreuses années. Il a publié des ouvrages de référence dans le domaine de la plaidoirie, de la négociation et de la médiation. Il est négociateur et conseiller en négociations commerciales auprès de PME comme de grandes entreprises.



Communiqué de presse

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !