webleads-tracker

Action sociale & socio-éducative

Lancement d’un groupe de réflexion Plan Thermal 2016-2020 en Auvergne-Rhône-Alpes

Lancement d’un groupe de réflexion Plan Thermal 2016-2020 en Auvergne-Rhône-Alpes

Le thermalisme s’inscrit parmi les priorités de la Région. Ce secteur en plein développement, tant sur le plan médical traditionnel que sur ses applications liées au bien-être et à la prévention santé, pourrait générer 500 emplois supplémentaires dans les 5 années à venir.


Une région de référence en matière de thermalisme « nouvelle génération »

En soutenant la création de stations à la pointe de la recherche sur le thermalisme de demain, la Région ambitionne de capter de nouvelles clientèles souhaitant préserver et améliorer leur capital santé.

Pour ce faire, le président Laurent Wauquiez désire bâtir, avec tous les acteurs du thermalisme, un Plan Thermal avant l’été.

Mise en place d’un groupe de travail

Sous l’égide de Nicolas Daragon, Vice-président en charge du tourisme et du thermalisme, un groupe de travail piloté par Frédéric Bonnichon, Conseiller régional et Maire de Châtel-Guyon, a été installé à l’Hôtel de Région. Composé d’élus et d’exploitants de stations de la Grande Région, il a pour mission de bâtir un plan de soutien ambitieux pour le thermalisme.

L’idée est de soutenir des projets de développement des stations thermales afin d’accélérer les mouvements de création d’emplois dans ce secteur. Un objectif de 500 emplois sur 5 ans est souhaité. Un doublement de la fréquentation touristique et du chiffre d’affaires générés par les stations thermales est attendu.

Une réflexion qui se structure autour de 5 axes

Dans un premier temps, il va falloir soutenir les projets de développement, imaginés à l’échelle de la station thermale, afin d’aller vers la création de « stations de pleine santé. » En cela, la Grande Région s’appuie sur ce concept innovant défini lors des Assises du Thermalisme en Auvergne qui s’est tenu au mois de février 2015. La Grande Région souhaite également, grâce à des actions marketing, fédérer et promouvoir le thermalisme en Auvergne-Rhône-Alpes autour d’une identité commune. Tout cela ne pourra devenir réalité sans la modernisation des établissements thermaux et pour ce faire, la qualification des hébergements, la recherche d’investisseurs et le déploiement d’outils mutualisés de nouvelle génération seront étudiés.

Les villes thermales seront impliquées et accompagnées afin de réaliser des investissements urbains qui créeront un cadre de vie attractif pour les touristes et les curistes. Enfin, des actions en faveur de la formation et de la professionnalisation des salariés seront menées. Elles concerneront aussi bien les salariés (hypnothérapeutes) que les acteurs (médecins thermaux ou kinésithérapeutes.)

D’autres partenariats financiers seront recherchés pour mettre en œuvre ce plan, notamment avec la Caisse des Dépôts et Consignations. Le groupe de réflexion Plan Thermal 2016-2020 en Auvergne-Rhône-Alpes se réunira de nouveau d’ici deux mois avec comme objectif de pouvoir proposer des mesures finalisées avant l’été.



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !