webleads-tracker

Etudes, conseil, expertise

L’Auvergne loge et rémunère 10 créateurs de startup

L’Auvergne loge et rémunère 10 créateurs de startup

Après le New DEAL en Auvergne, voici le New deal Digital ! L’opération lancée l’an dernier par l’Agence régionale du développement des Territoires d’Auvergne consistant à prendre en charge le loyer et la paye des futurs entrepreneurs venant s’installer en Auvergne, vient d’être reconduite. L’ARDTA annonce un nouvel appel à projet baptisé New DEAL Digital. Il est destiné à soutenir la création d’entreprise dans le secteur des TIC. ” Ce programme offre à dix porteurs de projets de moins de 35 ans, la possibilité de venir créer leur entreprise en Auvergne dans des conditions idéales : un salaire, un logement et un bureau offert pendant 6 mois”, précise l’Agence des territoires.


Une première édition en 2013 avait permis à onze étudiants et jeunes entrepreneurs originaires de toute la France de lancer leur startup dans l’agglomération clermontoise. “L’Auvergne offre un environnement propice au développement des jeunes pousses TIC : des coûts d’implantation raisonnables, une filière compétitive, des infrastructures adaptées”, insiste l’ARDTA.

Unique en France

Ce dispositif d’accompagnement des jeunes créateurs d’entreprise dans le secteur des TIC est unique en France. Pendant 6 mois, elle offre un salaire, un logement et un bureau à 10 créateurs de startup qui souhaitent s’implanter en Auvergne et entreprendre dans le e-commerce, les applications mobiles, l’édition logicielle ou les services internet innovants. Deux catégories sont ouvertes : étudiants et jeunes professionnels. Les candidats ont jusqu’au 15 avril 2015 pour déposer leur dossier sur www.newdealdigital.com. A la clé, pendant 6 mois, un salaire mensuel de 1 000 euros, un logement financé à hauteur de 500 euros par mois, un local d’activité adapté et un accompagnement personnalisé. « A travers le New DEAL Digital nous voulons aussi montrer que créer son entreprise TIC en région, et pourquoi pas en milieu rural, c’est non seulement possible mais aussi très avantageux ! Les coûts d’implantation sont raisonnables et les infrastructures parfaitement adaptées », précise René Souchon, président de région.

Chaque année, plus de 17 000 personnes font le choix de s’installer dans les villes et les campagnes auvergnates – majoritairement des jeunes actifs avec enfants – pour y travailler ou y créer une entreprise.

Un article de Geneviève Colona d’Istria
Rédactrice en Chef de NewsAuvergne
Découvrez NewsAuvergne en cliquant ici



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !