webleads-tracker

Société

Secours | L’hélicoptère “Dragon 63” reste provisoirement en Auvergne

Secours  | L’hélicoptère “Dragon 63” reste provisoirement en Auvergne
“Dragon 63” est un outil primordial de l’organisation des systèmes de secours en Auvergne

L’hélicoptère “Dragon 63” restera à Clermont-Ferrand, au moins jusqu’à la fin de l’été. Un échange entre le Président de la République et Jean-Yves Gouttebel, puis un arbitrage du ministre de l’intérieur ont sonné la fin de la colère provisoire des Auvergnats. 20 000 personnes se sont émues du probable départ de l’hélicoptère vers la Lozère, sans être remplacé par un nouveau moyen de secours aérien pour notre territoire.


Le ministre de l’intérieur, Christophe Castaner a arbitré dans le bras de fer qui opposait l’Auvergne à la direction générale de la sécurité publique.

L’hélicoptère “Dragon 63” dont la base est installée sur l’hôpital de Clermont depuis des années, devait quitter la terre d’Auvergne pour être mis à disposition de la Lozère. Cette situation est reportée. Espérons qu’elle soit rapidement définitive.

Privé d’hélicoptère de secours pendant la période estivale, le département de la Lozère avait obtenu le transfert de l’hélicoptère Dragon 63 de la part de la Direction générale de la sécurité civile et de la gestion des risques.

Il devait être basé à Mende à partir du 1er juillet, une décision incohérente qui a provoqué un tollé en Auvergne.

Hier soir, le Conseil départemental faisait savoir par un tweet que “Christophe Castaner a appelé le Président Jean-Yves Gouttebel à 20h19 pour lui indiquer qu’il maintient le #Dragon63 dans le département du #PuydeDome cet été. Une décision qui fait suite à l’entretien entre le Président de la République et le Président JY Gouttebel ce week-end”.

Christophe Castaner annonce qu’un hélicoptère de la Gendarmerie sera mis à disposition de la sécurité des Lozériens. La solution trouvée, interroge néanmoins sur les raisons pour lesquelles “Dragon 63” a dans un premier temps était choisi pour “habiller la Lozère” en “déshabillant” l’Auvergne.



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !