webleads-tracker

Société

Ligne TER Grenoble-Lyon | Un trafic réduit de moitié

Ligne TER Grenoble-Lyon | Un trafic réduit de moitié

La SNCF annonce à la région la diminution de moitié du nombre de TER aux heures de pointe sur la ligne Lyon Grenoble pour les dix prochains jours. La réduction du nombre de TER va toucher d’autres lignes. Inacceptable pour les voyageurs et la Région qui cette dernière assure que la SNCF ne doit laisser aucun voyageur à quai. 


Ce 30 novembre, la SNCF annonce la diminution de moitié de ses TER sur la ligne Lyon Grenoble aux heures de pointe mais aussi sur d’autres lignes comme Chambéry – Grenoble, Grenoble – Saint-Marcellin ou Mâcon – Lyon pour effectuer des réparations.

Comme l’effet d’une bombe, cette annonce du jour au lendemain provoque l’indignation des usagers mais aussi de la Région. En effet cette dernière a pour mission d’offrir à l’ensemble des habitants d’Auvergne-Rhône-Alpes les moyens d’assurer correctement leurs déplacements.

En 2017, une convention entre la région et la SNCF stipule que la ligne TER Grenoble-Lyon qui est une ligne stratégique fait l’objet d’un paiement de bonus ou de malus en fonction de la circulation, afin d’améliorer la régularité de cette ligne. Afin de limiter l’indisponibilité de certaines rames, la Région avait exigé en 2018, de renforcer les effectifs des centres de maintenance.

Malheureusement, après ce constat amer pour les milliers de voyageurs qui s’efforcent de travailler pour la reprise économique, les premières personnes touchées sont les étudiants. La Région demande à la SNCF, entreprise historique du transport public français de respecter ses usagers.

Indignée, la Région AURA met un point d’honneur à ce que la SNCF mette en place sans délai des moyens de transport de substitution sur l’ensemble des itinéraires impactés par l’indisponibilité de matériel et de moyens. La crédibilité de l’entreprise est en jeu pour gérer cette crise des transports dans la 2ème Région de France.



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !