webleads-tracker

RH & Management

Medef | Le télétravail n’a pas que du bon

Medef | Le télétravail n’a pas que du bon
Le télétravail semble aussi avoir dégradé les relations entre collaborateurs et managers

Le MEDEF Auvergne-Rhône-Alpes publie les résultats de son enquête sur le télétravail et de son impact sur la Qualité de Vie au Travail en période de crise sanitaire. Pour 15% des salariés, les rapports avec les managers se sont dégradés. Pire, pour 33% des managers, la communication avec les équipes s‘est dégradée.


Sur fond de crise sanitaire et de confinement de la population, la France a basculé mi mars dans un régime de télétravail atypique. Pendant deux mois, près d’un quart de la population salariée française s’est ainsi retrouvée en télétravail « forcé », à temps plein, sans s’y être préparé.

Avec l’appui de ses partenaires ECONUM et OCALIA, et avec le soutien du réseau de l’ANACT au travers du Fonds d’Amélioration des Conditions de Travail (FACT), le MEDEF Auvergne-Rhône-Alpes a réalisé une enquête sur l’impact du télétravailsur la QVT dans ce contexte pandémique exceptionnel.

Menée entre le 17 avril et 4 juin 2020 en période de confinement sanitaire du COVID-19 et post-confinement, plus de 1900 travailleurs et résidents de la région Auvergne-Rhône-Alpes ont répondu au questionnaire en ligne.

Des conditions de travail bouleversées :
• 40% ont déclarés ne pas avoir un espace de travail isolé et calme chez eux
• 9% ont eu des outils numériques et un équipement non adaptés. Des interactions avec son entreprise transformées
• Pour 60% le lien avec le manager, l’ambiance au sein de l’équipe et l’organisation collective n’ont pas évolué
• Pour 15% des salariés, les rapports avec les managers se sont dégradés. Pire, pour 33% des managers, la communication avec les équipes s‘est dégradée

Profondément attaché au capital humain des entreprises de la région, le MEDEF Auvergne-Rhône-Alpes a lancé fin février le projet Caméléon afin d’observer et d’accompagner la mise en place du télétravail sur la région. C’est dans le cadre de ce projet que l’enquête a été réalisée et permet de soumettre des préconisations sur la mise en place par les entreprises du télétravail :

• Il relève de la responsabilité de chaque entreprise de penser son organisation du travail
• Les entreprises sont invitées à définir un cadre avec leurs salariés
• La préoccupation du maintien d’une dynamique collective et d’un relationnel au travail est primordial
• Le choix du télétravail doit être laissé à la libre discussion entre l’employeur et chaque salarié, et demeurer réversible
• La mise en place de conditions de travail qualitatives sont nécessaires pour télétravailler efficacement (lieu, équipement, outils, connexion internet…)

A propos du MEDEF Auvergne-Rhône-Alpes
Avec 12 MEDEF territoriaux et 30 branches professionnelles, il représente les entreprises de toutes tailles et de tous secteurs d’activité en Auvergne-Rhône-Alpes, dont 90% d’entreprises de moins de 50 salariés. En lien avec son écosystème, le MEDEF Auvergne-Rhône-Alpes accompagne chaque année les entreprises du territoire dans leur développement : recrutement, formation, financement, croissance externe, international, ressources humaines, redressement… Le MEDEF Auvergne-Rhône-Alpes désigne et accompagne près de 350 mandataires régionaux qui s’engagent pour représenter les entreprises au sein des différentes instances de la société civile.



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !