webleads-tracker

RH & Management

Société des Eaux de Volvic : Un alternant témoigne devant Emmanuel Macron

Société des Eaux de Volvic : Un alternant témoigne devant Emmanuel Macron

Emmanuel Macron a accueilli, ce mardi 17 juillet, les 100 premières entreprises françaises à l’Elysée. L’objectif : inciter les dirigeants d’entreprises à renforcer l’apprentissage et les embauches dans les territoires en difficulté. Vivien Delerue, alternant au sein de la Société des Eaux de Volvic, est venu témoigner de son parcours devant le chef de l’Etat français. Récit.


Se former sur le terrain

Vivien Delerue, alternant chez Volvic, a accompagné Emmanuel Faber, président du Groupe Danone à l’Elysée, pour témoigner sur son parcours professionnel et notamment sur la formation en alternance dont il bénéficie à Volvic. Il a d’ailleurs tenu à le remercier : « Sans vous, je ne serais peut-être pas là !»

Sans diplôme ni qualification, Vivien a été choisi par Volvic pour intégrer le dispositif « Initiative 500 » en 2015. Après une pré-qualification, le jeune Clermontois a décroché un premier contrat en apprentissage qui lui a permis d’obtenir le titre de conducteur de ligne industrielle (niveau CAP). A l’issue de cette formation, l’entreprise lui a proposé une seconde alternance afin de le préparer au diplôme de Brevet professionnel, option industries agroalimentaires (niveau bac), qui se terminera fin août prochain. A partir de septembre 2018, l’étudiant pourra intégrer l’entreprise en tant que salarié (CDI).

Vivien Delerue, alternant chez Volvic, devant l’Elysée

Favoriser l’insertion professionnelle des jeunes

« En 2010, le Groupe Danone s’est engagé à former et à offrir une première expérience professionnelle à 500 jeunes sur l’ensemble des sites en France. Ce projet est né de la volonté de participer activement à l’insertion et à la formation des jeunes de moins de 26 ans, sans diplôme ni qualification, les plus touchés par le chômage et l’exclusion sociale », explique Volvic dans son communiqué.

Les jeunes sélectionnés bénéficient d’une remise à niveau à l’Ecole de la deuxième Chance et d’une découverte des métiers à Volvic. Puis, ils ont la possibilité de signer un contrat de professionnalisation dans des métiers générateurs d’emplois en Auvergne, notamment la conduite de machines de production automatisées, ou des métiers de logistique ou de maintenance.

 

© Crédit photo : Volvic


Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !