webleads-tracker

Institutions, collectivités

(Vidéo) Le Crédit Agricole Centre France, le Crédit Agricole Loire Haute-Loire et la CCI Auvergne signent une convention de partenariat

La CCI Auvergne et les 5 CCIT de la région signent une convention de partenariat indédite avec le Crédit Agricole Centre France et le Crédit Agricole Loire Haute-Loire au bénéfice des créateurs d’entreprises de la région.


Avec la prise en charge partielle des frais du stage “5 jours pour entreprendre” proposé par les CCI d’Auvergne, le Crédit Agricole Centre France et le Crédit Agricole Loire Haute-Loire facilitent l’accès à la création d’entreprise aux porteurs de projets auvergnats.

Conscientes de la difficulté à créer, développer et rendre pérenne une entreprise, les CCI proposent depuis plusieurs années un accompagnement qualifié du porteur de projet avec la formation “5 jours pour entreprendre” afin d’acquérir les bases nécessaires à la création et la gestion d’une entreprise.

  • Réalisation d’une étude de faisabilité : définition du projet, étude de marché, stratégie marketing et commerciale, étude juridique et fiscale, financement, formalités, suivi.
  • Acquisition des compétences pour développer durablement une entreprise
  • Travail sur des cas pratiques
  • Echanges avec d’autres porteurs de projet
  • Intervention d’experts de la création d’entreprise

Le Crédit Agricole, banque mutualiste, a accepté de devenir partenaire de cette formation des CCI afin d’accompagner, aider et inciter davantage de porteurs de projets à devenir les chefs d’entreprise de demain. Il s’engage ainsi à :

  • Prendre en charge une partie des frais d’inscription réglés par chaque stagiaire (pour un coût total de 180 € pour les demandeurs d’emploi ou 390 € pour les salariés bénéficiant d’une prise en charge)
  • Consentir la gratuité des frais de dossier pour les dossiers de financement inférieurs à 75 000 €
  • Intervenir dans le cadre du stage “5 jours pour entreprendre” afin de présenter les attentes du banquier vis-à-vis des créateurs/repreneurs d’entreprise, les différents types de financement et le fonctionnement de la relation bancaire “professionnelle”.

Testé tout d’abord dans le département du Puy-de-Dôme depuis 2007, ce sont ainsi 1 275 stagiaires qui ont été formés au cours de 108 sessions, donnant lieu à la création ou reprise d’environ 600 entreprises et soutenant ainsi l’emploi sur notre territoire. Ce dispositif partenarial unique au plan national a su démontrer son efficacité, générant aujourd’hui la décision de le généraliser au niveau national.



Communiqué de presse

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !