webleads-tracker

Commerce

3DRaion lance sur le marché une nouvelle génération d’imprimantes 3D

3DRaion lance sur le marché une nouvelle génération d’imprimantes 3D

Basée à Lyon, cette startup a développé une imprimante 3D qui tente la synthèse entre deux tendances actuelles du marché : les imprimantes grand public et les imprimantes configurables, tout en apportant une innovation technologique de taille sur les têtes d’impression. L’entreprise nous est présentée par Trong Dai NGUYEN, son directeur et fondateur.


Docteur en mécanique des fluides diplômé de l’INSA de Lyon, Trong Dai NGUYEN est confronté à des problèmes liés à l’impression 3D dès sa sortie de l’école : « Je n’étais satisfait ni de la qualité du résultat obtenu, ni de l’expérience utilisateur. Les concepteurs d’imprimantes 3D sont le plus souvent issus du secteur de l’électronique et de l’automatique, alors que l’optimisation du processus d’impression au niveau de la tête d’impression nécessite des connaissances avancées en mécanique des fluides. J’ai pensé que j’avais les compétences pour cela et je me suis lancé. »

Une imprimante conviviale et personnalisable

Après 4 mois de conception, la société est lancée en avril 2015 et s’attelle à la fabrication d’un prototype, en partenariat avec le laboratoire de mécanique des fluides et acoustique de l’INSA de Lyon. Cela permet à 3DRaion de commercialiser un premier modèle début novembre. « Jusqu’à présent, le monde de l’impression numérique se scindait en deux gammes : les imprimantes plug & play, faciles à installer mais avec des possibilités de configuration très limitées, et des imprimantes configurables, plus difficiles à utiliser, souvent réservées aux développeurs informatiques. Notre imprimante vise à réconcilier les deux mondes : elle est entièrement personnalisable, tant sur le plan du hardware que du software, et bénéficie d’une interface très conviviale pour en mettre l’utilisation à la portée de tous. Ces caractéristiques de personnalisation et de simplicité en font un produit particulièrement adapté au marché de l’éducation, qui est notre cible prioritaire : chercheurs et étudiants de l’université, mais aussi collèges et lycées. »

Nous proposons deux innovations technologiques importantes

3DRaion propose une avancée notable pour les imprimantes à technique de dépose de fil fondu (FDM) : la tête d’impression gère le débit de plastique en fonction de la variation du diamètre de fil sur une même bobine et de la finition souhaitée pour l’objet réalisé. « Cela permet de gagner en qualité et en vitesse. Nous avons été les premiers à faire ce type de recherches sur les têtes d’imprimantes, ce qui nous place aujourd’hui à la pointe. Par ailleurs, au lieu du traditionnel plateau chauffant, très énergivore, nous utilisons un matériau innovant qui n’a pas besoin d’être chauffé et qui permet une économie d’énergie de l’ordre de 75% pendant le processus d’impression. »

Nous avons obtenu le label Lyon Startup

L’équipe de 3DRaion est aujourd’hui composée de 9 personnes, principalement des anciens élèves ingénieurs de l’INSA, qui collaborent bénévolement au projet. En 2016, elle prévoit l’embauche de 3 salariés. Elle a obtenu ses premiers marchés avec l’INSA et un institut au Tchad. « Nous axons notre développement sur Lyon et la région Rhône-Alpes. Outre la commercialisation d’un produit innovant, nous proposons des formations tous niveaux à l’impression 3D, ainsi qu’un service d’impression de petites séries (100 à 200 pièces) aux PME. Notre développement commercial à moyen terme passe par la vente de nos têtes d’impression aux constructeurs d’imprimantes 3D. Sur ce dernier axe, notre ambition est internationale, avec un développement vers l’Asie, qui reste un marché en retard sur ce type de technologies. »



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !