webleads-tracker

Tendances Éco

Agriculture | 10 jours pour une ville comestible

Agriculture | 10 jours pour une ville comestible

Pour redonner toute sa place à l’agriculture urbaine la Ville de Lyon organise, du 14 au 24 mai, des événements pédagogiques et participatifs, et ainsi révéler le réel potentiel de la « ville comestible ».


Redonner toute sa place à l’agriculture urbaine à Lyon

Avec ses 25 hectares de jardins partagés et citoyens à Lyon et les 3 000 jardins de rue en Micro-Implantation Florale (MIF), Lyon est une terre nourricière où l’on cultive partout où cela est possible.

Ces activités agricoles au coeur de la cité sont des lieux moteurs de la transition écologique qui favorisent les initiatives citoyennes et solidaires en faveur de la résilience alimentaire. Les potagers, vergers et fermes urbaines sont en ce sens des lieux créateurs de liens entre les personnes mais aussi avec la terre et les saisons.

La Ville de Lyon a ainsi mis en place le plan « Ville Comestible » pour augmenter le potentiel nourricier de la ville et construire une relation Ville-Campagne pérenne.

Le plan « Ville comestible » met en oeuvre :

  • La plantation d’un verger municipal par an et par arrondissement. Déjà une vingtaine de vergers ont été plantés. En savoir plus sur les vergers urbains
  • Le développement d’un paysage nourricier (zones de libre cueillette bosquets comestibles, potagers…).
  • La création d’une Maison de l’Agriculture Urbaine, lieu totem pour accompagner les porteurs de projets et diffuser les bonnes pratiques.
  • Le développement de deux « quartiers fertiles » dans les 8e et 9e arrondissements avec le soutien de la Métropole de Lyon et les services de l’État.
  • La création de fermes urbaines pédagogiques et de projets d’agriculture urbaine dans la ville. En savoir plus sur la ferme de la Croix-Rousse
  • Le soutien des associations, des actrices et des acteurs de l’agriculture urbaine sur le territoire lyonnais.

Ces projets laisseront une large part à la participation citoyenne et aux animations pédagogiques. Depuis 2020, 20 vergers municipaux ont vu le jour, soit 1 200 plants d’une dizaine de variétés notamment anciennes.



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !