webleads-tracker

Société

Agriculture | Un Sommet pour la relance du monde agricole

Agriculture | Un Sommet pour la relance du monde agricole

Grand rendez-vous européen du monde agricole où seront présents plus de 1400 exposants et 2000 animaux : cette année, le Sommet de l’élevage se déroulera du 5 au 8 octobre 2021 pour sa 30e édition à la Grande halle d’Auvergne. Les annonces gouvernementales permettent de maintenir la manifestation, cependant les organisateurs ont plusieurs objectifs pour le bon fonctionnement du Sommet de l’Elevage.


Une Histoire en constante évolution 

Créée en 1992 au camping de Cournon d’Auvergne, cette première édition regroupait une centaine d’exposants. Au fil des années la manifestation a gagné en renommée pour devenir l’une des plus grandes manifestations annuelles d’Auvergne, attirant près de 100 000 visiteurs par édition. 

En 2020, Le Sommet de l’Elevage avait été suspendu en raison de la crise sanitaire. Cette année avec les nouvelles annonces gouvernementales, la manifestation est maintenue et se veut identique à la relance économique du secteur agricole.

Cette année le Sommet de l’Elevage se déroule du 5 au 8 octobre 2021. Seront présents 1400 exposants accompagnés de leurs animaux. Il y aura 750 bovins viandes et 550 bovins laitiers, 400 ovins et caprins ainsi que 300 équins. Les différentes races seront présentées et participeront à des concours et des ventes aux enchères. Véritable créateur de richesses, le sommet, grâce à son implantation, permet de développer l’économie locale. En 2019, ce sont 65 millions d’euros de retombées économiques directes et 17 millions d’euros indirects pour le territoire.

Une nouvelle édition apportant son lot de nouveautés

Souhaitant faire revenir ses exposants, visiteurs locaux et internationaux dans une période d’après crise, le défi est de taille pour les organisateurs.  Tout d’abord, 80% des exposants ont confirmé leur participation ce qui est d’ores et déjà un excellent début car la manifestation attirera du public seulement s’il y a une majorité des exposants présents.

Les organisateurs ont un objectif pour cette édition, franchir le cap des 100 000 visiteurs en prenant en compte les normes sanitaires. Ils vont donc améliorer le flux d’accès au salon, la qualité d’accueil des visiteurs, et augmenter la durée de visite en proposant une quatrième journée sur le salon. 

L’une des grandes nouveautés pour cette édition est la construction d’une seconde halle d’exposition de 10 000 m², après une année de travaux et 20 millions d’euros d’investissement. Cette halle pourra ainsi servir aux exposants et visiteurs mais aussi donner plus d’importance à certains secteurs à fort potentiel, notamment la transformation de produits alimentaires à la ferme et la production d’énergie (méthanisation, solaire, etc).

Le Sommet a souhaité renforcer sa présence sur le digital grâce à leur plateforme et une appli mobile.  Le but est d’améliorer la préparation de l’évènement, connecter les visiteurs et les exposants et informer les dernières tendances et actualités du secteur agricole.

Un Sommet à dimension internationale

Le Sommet de l’Elevage voit de plus en plus de visiteurs étrangers parcourir ses allées. En 2019, ce sont 5000 visiteurs étrangers provenant de 90 pays qui sont venus honorer cet événement annuel. Le salon attire et sa renommée grandit sur la scène internationale.

Actuellement, le contexte sanitaire rend compliqué les déplacements pour les visiteurs étrangers. Avec la campagne vaccinale dans le monde et particulièrement en Europe, les organisateurs gardent espoir.  L’agence Business France invite cette année une vingtaine d’acheteurs des pays de l’UE, qui ont des projets d’investissement dans le secteur de l’élevage et souhaite rencontrer les exposants.

Le Club d’Affaires International sera une nouvelle fois à disposition des visiteurs étrangers avec des services qui leurs sont dédiés comme des interprètes ou des visites guidées. Les délégations seront également conviées à la Grande Soirée de l’Elevage en partenariat avec France Génétique Elevage le mercredi 6 octobre à 19h sur le ring du Zénith, où l’ensemble des races animales sera présenté.

Les visiteurs internationaux auront l’occasion de participer à des visites d’élevages et des sites agro-industriels organisés pour eux en parallèle du Sommet, pour découvrir les filières et le savoir-faire d’élevage français.

L’Aubrac et la Simmental en concours 

Cette année, 2 races se retrouveront sur le devant de la scène en organisant leur concours national au sommet. Côté viande bovine, l’Aubrac est une race emblématique du Massif Central qui sera au centre de l’attention pendant les 4 jours avec ses 400 meilleurs spécimens qui défileront sur le ring de la salle de spectacle du Zénith.  Côté bovin lait, la race Simmental inaugura le nouveau hall laitier (Hall 4) avec une centaine de vaches en compétition nationale.

Favoriser l’Innovation

Chaque année, le concours des « Sommets d’Or » est organisé en partenariat avec le groupe presse Réussir, qui récompense les meilleures innovations techniques en machinisme agricole, équipements, fournitures pour l’élevage mais également le bien-être animal.

Les matériels sont soumis à différents paramètres prenant en compte l’innovation, la sécurité du produit et l’ergonomie adaptées aux spécificités agricoles du Massif Central.  Les exposants Lauréats auront l’opportunité de valoriser leurs innovations auprès des visiteurs. Chaque produit primé bénéficie d’une vidéo de présentation sur le site www.sommet-elevage.fr et d’articles dans la presse agricole nationale.

 

 



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !