webleads-tracker

Commerce

CCI | Ensemble pour sauver l’écosystème de la Montagne

CCI | Ensemble pour sauver l’écosystème de la Montagne

Au terme d’un travail de terrain avec les représentants des filières de la montagne, avec le collectif SOS Montagne, la CPME, la CCI du Cantal, la CCI du Puy-de-Dôme a élaboré un « Cahier de propositions des acteurs de la montagne ».


Ce cahier de propositions des acteurs de la montagne de la CCI sur les territoires de Besse, Super-Besse, Le Mont-Dore, La Bourboule ou encore Le Lioran a pour but de mobiliser des professionnels et des élus afin de sauver l’écosystème de la montagne.

On sait ce secteur très impacté par la crise sanitaire et les mesures imposées par le gouvernement. Les stations, les vallées, les villages sont ainsi au cœur de ces propositions de mesures adaptées et différenciées. Ce cahier de propositions est le fruit des échanges et des contributions menées à bien par les différents acteurs de l’écosystème de la montagne.

Les enjeux sont évidents : il faut permettre aux entreprises et salariés du secteur de tenir financièrement jusqu’à la prochaine saison. Pour cela, des actions doivent être menées pour préserver les activités et les emplois du secteur, à travers un véritable Plan Marshall de la montagne.

Dans ce but, 15 propositions ont été formulées et classées dans quatre volets différents : un volet social, un volet économique, un volet financier et un volet relance.

Volet social

Les 5 premières propositions concernent l’accord du chômage partiel jusqu’en décembre 2021, l’exonération des charges sur l’activité partielle, la prise en charge par l’Etat des congés payés en activité partielle. D’autre part, afin d’éviter la précarité, la CCI propose également d’accorder un CDD de 2 ans aux saisonniers et des indemnités chômage aux dirigeants non-salariés dans une situation difficile.

Volet économique

La création d’un fonds de solidarité spécial Montagne, tenant compte des charges fixes à hauteur de 30 à 50% du chiffre d’affaires, est proposé.

Par ailleurs, l’apport d’un soutien spécifique grâce à une aide d’urgence rétroactive pour 2019/2020, afin de couvrir les pertes d’exploitation liées à la fermeture des stations il y a un an, est envisagée.

Volet financier

Afin d’aider financièrement le secteur, la CCI propose de faire évoluer le prêt garanti par l’Etat vers un PGE saisonnier. Cette décision permettrait à toutes les entreprises liées au tourisme de montagne de bénéficier de cette aide.

D’autre part, la mise en place d’un prêt de consolidation garanti par l’Etat ainsi que le report des prêts bancaires sans frais jusqu’en avril 2022 est proposé.

Volet relance

Enfin, en ce qui concerne la relance de l’activité du secteur de la montagne, plusieurs propositions ont été formulées. La CCI propose de réfléchir à une refonte du calendrier scolaire tant sur la période hivernale que sur la période estivale. Cette proposition vise à réguler les flux de population et ainsi avoir un certain contrôle sur la circulation des virus.

Est également proposée la mise en place d’une véritable coordination entre les communes, le département, la région et l’Etat  pour permettre la relance des investissements.

Enfin, l’accord de subventions aux établissements scolaires pour créer des “classes pleine nature”, permettant au secteur et aux jeunes de bénéficier de ce nouveau système.

« Nous sommes tous conscients qu’il y a un avant et un après COVID. Je suis persuadé que la crise pourra avoir un impact positif dans le futur, mais un impact positif pour ceux qui auront survécu. Il faut absolument que l’on aide toutes les entreprises du secteur qui ont besoin de survivre pour connaître l’après. », a déclaré Sébastien DUBOURG, Maire du Mont-Dore.



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !