webleads-tracker

Start-up

Conversion en véhicules 100% électriques

Conversion en véhicules 100% électriques
L’équipe de Phoenix Mobility

Ce sont 4 étudiants de Grenoble INP et 1 étudiant de Sciences PoLille qui se cachent derrière la start-up Phoenix Mobility. Le moteur thermique et le réservoir à essence des voitures sont déposés et remplacés par un kit d’électrification. Installé sous le véhicule, le kit comprend un moteur électrique et un pack de batteries. Explications.


Pour Wadie Maaninou, étudiant-entrepreneur à Grenoble INP –Ense³, un des fondateurs de la start-up Phoenix Mobility : « Notre motivation est essentiellement environnementale: nous pensons qu’il est urgent de développer le véhicule électrique pour lutter contre le changement climatique. Mais fabriquer ces véhicules émet trop de CO². Convertir les véhicules existants constitue une alternative plus écologique. Et moins onéreusepour les automobilistes. Pour lever les freins réglementaires existants, nous travaillons avec l’association Acteurs de l’Industrie du Rétrofit électrique.

Notre but : que la future Loi d’Orientation sur les Mobilités autorise l’activité de conversion de véhicule.

Des entreprises à flotte de véhicule au grand public
Des tests ont été réalisés avec succès au Kenya, dans le cadre d’un partenariat avec un parc animalier ; 3 Jeeps à moteur thermique ont été converties.

Pour commercialiser leur solution, les jeunes entrepreneurs cibleront d’abord les entreprises qui ont des flottes de véhicules, pour ensuite créer une offre grand public. Au départ, ce sera Phoenix Mobility qui réalisera la conversion. Concrètement, l’automobiliste apportera son véhicule et les techniciens de la start-up réaliseront la conversion en adaptant le kit au modèle de la voiture. Plusieurs autonomies seront proposées, 100 ou 400km.

Wadie Maaninou met en avant l’aide de son école Grenoble INP

« Pendant notre parcours entrepreneuriat, l’école nous a aidé sur les aspects financiers, commerciaux, techniques et humains. Sans parler du carnet d’adresses mis à notre disposition. En fait, nous avons eu un accès facilité à du matériel de pointe, à l’atelier de mécanique, au laboratoire de génie électrique G2 Elab ».



Un article de Maud LAURENT

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !