webleads-tracker

Tendances Éco

Crise sanitaire | Indicateur d’activité des salons franciliens en 2020

Crise sanitaire | Indicateur d’activité des salons franciliens en 2020

La pandémie de Covid-19 a mis à l’arrêt quasiment toute la filière événementielle. Le média salon apparaît comme l’un des secteurs les plus touchés. Pendant près de 10 mois, les professionnels ont enregistré près de 80 % de baisse d’activité. Les annulations d’événements ont généré un impact économique sans précédent. Les perspectives pour 2021 sont alarmantes puisqu’aucune date de reprise n’est avancée par le gouvernement.


La crise sanitaire de la covid-19 a entraîné une crise économique mondiale historique. Les salons ont été l’un des secteurs les plus impactés. De mars à décembre 2020, les différentes mesures prises par les pouvoirs publics (confinements, restrictions réglementaires de déplacement et de regroupement…) ont eu pour conséquence de mettre la filière quasiment à l’arrêt.

La crise que traverse le média salon est de loin la plus grave jamais enregistrée. Les impacts de la crise de la dette dans la zone Euro (2010-2011), des attentats (2015-2016), du mouvement des « Gilets Jaunes » (2018-2019) sont devenus bien relatifs. La fréquentation des visiteurs, la présence des exposants et la surface nette occupée par les stands ont ainsi chuté de près de 80 %.

317 salons ont été annulés ou organisés en version digitale en 2020 (71 % de ceux qui se tiennent habituellement). Les salons internationaux phares franciliens figurent parmi les plus touchés. 85 000 entreprises n’ont ainsi pas pu exposer et conclure des ventes (79 % du nombre d’exposants annuels). 7,4 millions de visiteurs ne sont pas venus (79 % de la fréquentation annuelle). L’impact économique pour les entreprises et le territoire francilien est colossal.

Au-delà des aides déployées par les pouvoirs publics, les professionnels attendent un signal pour reprendre leur activité. Aucune date n’est aujourd’hui prévue par le gouvernement pour la relance de la filière. Or, un salon nécessite plus de 6 mois de préparation. Sans perspectives, les organisateurs sont contraints d’annuler les événements programmés d’ici août 2021. Ainsi, 50 salons sont d’ores et déjà annulés, dont de grands salons internationaux.



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !