webleads-tracker

Finance

Fonds européens | Présentation du programme par la Région

Fonds européens | Présentation du programme par la Région
Crédit photo : Charles Pietri

La Région Auvergne Rhône Alpes est la première région pour la consommation des crédits européens. Elle est également la première à avoir déposé son programme 2021-2027 aux institutions européennes. Souhaitant présenter ses nouveaux objectifs aux différents acteurs du territoire, elle a organisé une de présentation à travers des événements numériques.


Grâce au programme FEDER, FSE+ et FTJ 2021-2027, la Région a en charge la gestion de 880 millions d’euros.

Du 31 janvier et jusqu’au 4 février, la Région a présenté à tous les acteurs intéressés par les fonds européens, de découvrir les grands axes de la politique régionale à travers des événements numériques. Les territoires bénéficiant le programme 2021-2027 FEDER, FSE+, FTJ sont la Région AURA, le Massif Central et les territoires de Rhône et Saône. Les grands axes de la politique régionale sont :

  • Développer les capacités de recherche et d’innovation, accélérer la transition vers une économie numérique et développer la compétitivité des PME régionales.
  • Favoriser la transition énergétique et promouvoir l’écologie positive en s’appuyant sur des solutions déjà mises en place par la nature.
  • Renforcer la connectivité numérique par le déploiement du très haut débit.
  • Assurer l’égalité de l’accès aux soins de santé et renforcer le rôle de la culture et du tourisme dans le développement économique :
  • Prendre des mesures en faveur du développement et de la sécurité des zones urbaines et rurales ;
  • Accroitre la mobilité urbaine en favorisant les transports intermodaux ;
  • Développer l’attractivité du Massif Central par un soutien à ses filières économiques spécifiques, ses pôles touristiques et son environnement ;
  • Développer le bassin Rhône-Saône par l’anticipation des risques d’inondation, en réhabilitant des zones humides et développer les mobilités fluviales et cyclables ;
  • Améliorer l’accès à l’emploi de tous les demandeurs d’emploi vers les métiers en tension notamment les jeunes en valorisant l’apprentissage ;
  • Accompagner les conséquences sociales, économiques et environnementales liées à la transition vers une économie neutre pour le climat.


Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !