webleads-tracker

Vidéo

Investissement | Projeter Clermont-Ferrand vers 2030

Investissement | Projeter Clermont-Ferrand vers 2030
Olivier Bianchi et les adjoints à la ville de Clermont-Ferrand avaient choisi “symboliquement” le chalet du Jardin Lecoq pour présenter la PPI 2030. Ce chalet est l’un des 70 projets à venir. Il va devenir une résidence d’artistes.

277 millions d’euros vont être investis par Clermont-Ferrand sur les dix prochaines années. Cet investissement s’inscrit dans le cadre de la PPI municipale (Programmation Pluriannuelle d’Investissement). 70 projets recevront chacun une partie de ces 277 millions d’euros.


A travers cette stratégie d’investissement à l’horizon 2030, la ville de Clermont-Ferrand souhaite assumer son rôle de « cœur métropolitain » comme le dit son maire Olivier Bianchi. 22,5 millions € seront consacrés aux projets métropolitains en matière d’aménagements urbains, de mobilité et de transition écologique.

 

Cette PPI reflète aussi une ambition. Celle de la candidature de la ville au titre de capitale européenne de la Culture 2028. Elle porte ainsi haut et fort l’exception culturelle du territoire du Massif Central pour ses habitants. 30 millions d’euros seront directement dédiés à la culture et au patrimoine. 

Pour Olivier Bianchi, Maire de Clermont-Ferrand, « les projets liés à cette PPI sont répartis dans tous les quartiers de la ville. Ils profiteront non seulement aux habitants mais également à l’économie locale, puisque les marchés et la commande publique qui en découlent contribueront à préserver et créer des activités ».

Parmi les projets emblématiques de rénovation ou de valorisation, citons la basilique Notre-Dame-du-Port et son centre d’interprétation, les deux églises des Minimes et de la Prospérité recevront 8 millions d’euros. La rénovation ou l’extension d’équipements culturels majeurs comme la salle de spectacle du Petit Vélo, l’Hôtel de Fonfreyde, les locaux du festival international du Court Métrage, la Coopérative de Mai ou l’école du Cirque Saint-Jacques bénéficieront de 18 millions d’euros

53 millions d’euros seront consacrés à la transition urbaine et écologique, notamment avec la réalisation d’aménagements urbains et de proximité aux services des usagers. Parmi ces investissements, 6 millions d’euros iront aux éco-quartiers comme « Trémonteix et Champratel », 20,5 millions d’euros au projet « Inspire » avec une limitation de la vitesse en ville à 30 km/h, un développement des zones de piétonisation, l’aménagement du quartier Saint Jean.

28 millions d’euros iront aux projets liés à « l’enfance et la petite enfance »… avec la rénovation ou l’extension des crèches et des écoles ; 10 millions d’euros aux projets de solidarités.

36 millions d’euros permettront de rénover et d’adapter les bâtiments municipaux permettant l’accueil des usagers et habitants de la ville. Enfin, 20 millions d’euros seront répartis sur la modernisation des outils liés à la « transition démocratique et citoyenne » chère à la majorité municipale.

 

 



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !